Publicité

Emmanuel Macron « a menti » pour « calmer les agriculteurs », considère Sébastien Chenu

Alors que la colère des agriculteurs est ravivée par des promesses gouvernementales jugées insatisfaisantes, ou trop longues à mettre en place pour espérer une sortie de crise rapide, le Gouvernement s'active à recevoir les syndicats agricoles à Matignon, mardi, puis à l'Élysée, mercredi et « la semaine prochaine ». Sur le plateau de BFMTV, mardi 13 février, Sébastien Chenu a regretté que « le pays aille de crise en crise », sur lesquelles il accuse Emmanuel Macron de « surfer », et a affirmé que « le président de la République a peur » de la gronde agricole qui ne désemplit pas. « Il a peur de faire un mauvais Salon de l'agriculture et c'est pour ça qu'aujourd'hui il les reçoit à toute vitesse et que Gabriel Attal reçoit les Jeunes agriculteurs. Ils ont compris qu'en termes d'image ils allaient en prendre un coup, donc ils se sont dit qu'ils devaient recevoir à nouveau les agriculteurs », a estimé le vice-président de l'Assemblée nationale.

Sébastien Chenu a ensuite affirmé que l'exécutif avait menti aux professionnels du secteur avec sa série d'annonces, pour tenter d'apaiser les tensions. « Ils ont menti parce que ce qu'ils ont raconté pour calmer les agriculteurs, il y a quinze jours, en réalité, ce sont des balivernes. Regardez le calcul des retraites des agriculteurs. Est-ce que les choses ont avancé ? Rien n'a avancé. Pourtant, cela a été annoncé il y a très longtemps, au moment du débat sur la réforme des retraites, ça n'est toujours pas réalisé », a pointé du doi...


Lire la suite sur LeJDD