Emmanuel Macron : ces menaces qui pourraient remettre en cause son envie de briguer un second mandat présidentiel

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Et si Emmanuel Macron n'était pas partant pour un second mandat ? Le président de la République vit un quinquennat des plus éprouvants, marqué par une défiance chronique des Français à son égard, liée à une gestion sociale et sanitaire souvent décriée. Mais un élément bien plus grave pourrait le décider en ce sens. Louis Hausalter, journaliste chez Marianne, a expliqué à l'antenne de France Inter, ce mardi 30 mars, pourquoi il n'était pas si stupide de songer à un scénario sans le personnage principal, pour la présidentielle 2022.

Il rappelle tout d'abord que l'intéressé n'a fait aucunement mention d'une candidature jusqu'à présent. Pis, il a même glissé à Brut, lors d'un entretien très scruté, en décembre dernier, que "peut-être" il pourrait "ne pas être candidat". Et d'après notre confrère, les conseillers du chef de l'Etat ainsi que quelques proches mettraient en lumière une "batterie de raisons" pour lesquelles il ne se présenterait pas une seconde fois à l'Elysée. L'une d'elles, assez sombre, est relative à sa propre sécurité mise à mal par "les menaces de mort qui pèsent sur la famille du président, notamment depuis son vibrant discours en hommage à Samuel Paty", est-il précisé. Emmanuel Macron, ainsi que sa femme Brigitte elle-même, seraient la cible d'intégristes, qui leur reprochent leur "hostilité" à l'égard du monde musulman.

Le président turc Erdogan avait d'ailleurs insufflé un mouvement de tension, qui s'est rapidement répandu au Moyen-Orient et en Asie. Des montages (...)

Lire la suite sur le site de Télé-Loisirs

Allocution d'Emmanuel Macron : comment le Président espère éviter un troisième confinement national ?
Confinement strict, fermeture des écoles : Emmanuel Macron "consulte pendant des plombes" avant de "trancher en dernier ressort"
Excédée par un reportage du JT de TF1, Brigitte Bardot s'en prend à Marie-Sophie Lacarrau : "Elle m'a fait frémir d'horreur"
Roselyne Bachelot hospitalisée : elle irait "un peu mieux" d'après l'un de ses collègues du gouvernement (VIDEO)
Les trois pistes privilégiées par Emmanuel Macron avant sa prise de parole ce mercredi soir

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles