Emmanuel Macron marche sur des oeufs pour ne pas froisser François Bayrou...

·1 min de lecture

Faut-il mettre en place le vote par correspondance en France, comme aux Etats-Unis ? Lors de la présidentielle américaine qui opposait Joe Biden à Donald Trump, la population a pu voter par correspondance plusieurs jours auparavant. Une décision qui, en pleine crise sanitaire, a permis aux électeurs de pouvoir s'exprimer. Cependant, le gouvernement ne semble pas vouloir instaurer ce système de vote sur le territoire comme le précise Le Monde. Pourtant, François Bayrou serait le premier à défendre cette idée, surtout pour les régionales qui doivent se tenir en 2021.

Premier opposé à l'idée : Emmanuel Macron. Le président de la République serait "sceptique" mais ne souhaiterait pas "fermer totalement la porte", notent nos confrères. L'Elysée a complété : "Le président veut du consensus et de l’apaisement sur ces questions démocratiques." Même son de cloche du côté du Premier ministre. "Jean Castex est plutôt sceptique mais il va regarder", lance un proche. Il ne faudrait pas froisser le président du MoDem qui a si souvent été décrié ces derniers mois.François Bayrou... qui ne plaisent pas.

Depuis qu'il a officiellement été nommé haut-commissaire au plan en septembre dernier, François Bayrou s'est retrouvé au coeur de multiples tensions. Et c'était déjà le cas avant que le président ne lui propose officiellement le poste. Celui qui avait dû quitter le gouvernement en 2017 à la suite de l'affaire des assistants parlementaires du MoDem a souvent affirmé être "intéressé" par ce poste (...)

Lire la suite sur le site de GALA

Flashback - Melania Trump, ce moment "embarrassant" pour Michelle Obama
Jean Castex cynique : "Je préfère fermer des restaurants qu'ouvrir des morgues"
Le saviez-vous ? Nathan Moore, le chanteur des Worlds Appart, est devenu ouvrier
François Busnel : 3 choses à savoir sur le journaliste qui interviewe Barack Obama
VIDEO - "C'est d'un romantisme !" : Pascal Praud perplexe face aux méthodes pour trouver l'amour pendant le confinement