Emmanuel Macron et Jean Castex se contredisent : ce nouveau couac qui ne passe pas

·1 min de lecture

Comme l’Allemagne et l’Italie, la France suspend l’utilisation du vaccin contre la Covid-19 du laboratoire anglo-suédois AstraZeneca à titre préventif. Et ce, jusqu'à l'obtention d'un avis de l'Agence européenne des médicaments (EMA), prévue ce mardi 16 mars. Cette décision, annoncée par Emmanuel Macron ce lundi 15 mars, intervient après l’apparition d’effets secondaires, notamment de caillots sanguins, chez des personnes vaccinées. Mais, comme l'a précisé BFMTV, rien n’indique un lien de cause à effet. Le président de la République a donc assuré “espérer reprendre vite” la vaccination avec ce sérum si “l’avis de l’autorité européenne le permet”. La veille, pourtant, Jean Castex réaffirmait la qualité du vaccin AstraZeneca et demandait aux Français d’accorder leur “confiance”.À l’occasion d’une interview accordée au journaliste Samuel Etienne, sur la plateforme Twitch, le Premier ministre se voulait en effet rassurant. “À ce stade, il faut avoir confiance dans ce vaccin et se faire vacciner, je le dis de la façon la plus solennelle, sinon on aura des retards dans la vaccination, les Françaises et Français seront moins protégés et la crise sanitaire durera longtemps” avait-il déclaré. Avant de préciser : “On n’a pas suspendu parce que nous ne disposons pas, au contraire, d’éléments qui nous conduisent en France à suspendre cette vaccination.” Le retournement de situation de lundi a par conséquent attiré les railleries des internautes sur le réseau social Twitter, qui dénoncent (...)

Lire la suite sur le site de GALA

Jean-Loup Dabadie empêché de voir ses enfants ? Sa veuve répond aux accusations
Emmanuel Macron se fait taper sur les doigts par un épidémiologiste
PHOTOS - Jennifer Lopez : Ben Affleck, Marc Anthony... Qui sont ses ex célèbres ?
La petite phrase de Jean Castex qui inquiète : ce ne "seront pas des vacances normales"
Qui est Anne Fulda, le nouveau visage de CNews ?