Emmanuel Macron en Irlande pour parler Histoire et enjeux internationaux

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·2 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Le président Emmanuel Macron est à Dublin ce jeudi pour sa première visite en Irlande depuis le début de son quinquennat, accompagné de ses ministres de l’Économie et des Affaires étrangères. Une visite éclair, à peine une journée, où le président rencontre son homologue, Michael D. Higgins, le Premier ministre et des intellectuels pour discuter de l’histoire du pays. Mais la visite sera marquée par les enjeux internationaux.

Trois dossiers majeurs sont au menu des entretiens de la délégation française, rapporte notre correspondante à Dublin, Emeline Vin. D’abord, la situation en Afghanistan – alors que l’armée française a convoyé un petit contingent de Rangers irlandais jusqu’à Kaboul ce mardi.

À lire aussi : L’Irlande envoie des troupes en Afghanistan pour évacuer ressortissants et réfugiés

Ensuite, l’état des lieux post-Brexit. Là, les intérêts irlandais et français convergent : les deux pays veulent protéger l’intégrité du marché unique, alors que Londres a annoncé vouloir revenir sur certaines clauses douanières, ce qui pourrait engendrer pénuries et tensions en Irlande du Nord. Emmanuel Macron, le Premier ministre irlandais Michael Martin et les chefs des deux diplomaties devraient déterminer comment réagir conjointement aux intentions britanniques.

Enfin, et c’est probablement le plus épineux, accompagné de Bruno Le Maire, le ministre de l’Économie, Emmanuel Macron devrait tenter de convaincre le gouvernement irlandais de soutenir le projet de taxation mondiale sur les sociétés, approuvé par le G7 puis l'OCDE début juillet. Dublin voit ce projet comme une menace à son statut de capitale européenne de la tech, obtenu grâce à une fiscalité très avantageuse. Le gouvernement irlandais n’a pour l’instant donné aucun signe d’infléchissement de sa position.

À lire aussi : L’Irlande refuse de signer l’accord de l’OCDE sur la taxation des multinationales

La rentrée européenne de Macron

Emmanuel Macron se déploie tous azimuts pour sa dernière rentrée avant l’élection de 2022. Après avoir réuni mercredi le premier Conseil des ministres depuis la pause estivale, il enchaîne deux séquences internationales : l'Irlande ce 26 août pour une rentrée européenne, relate Valérie Gas, envoyée spéciale du service politique de RFI, 23e étape dans la tournée des pays de l’Union européenne qu’Emmanuel Macron espère terminer avant la présidence française prévue en janvier prochain. Et l'Irak la semaine prochaine.

Emmanuel Macron mise beaucoup sur la présidence française de l’UE pour valoriser son bilan en vue en 2022. En Irlande, il va donc ajouter un petit caillou sur le chemin de l’élection présidentielle.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles