Emmanuel Macron invite les Français à participer au Conseil national de la refondation

Emmanuel Macron le 3 octobre 2022 à l'Elysée  - BFMTV
Emmanuel Macron le 3 octobre 2022 à l'Elysée - BFMTV

Dans une allocution sur ses réseaux sociaux, le chef de l'État a annoncé la création du site internet du Conseil national de la refondation, ainsi que le lancement de "deux immenses chantiers" sur la santé et l'éducation.

Emmanuel Macron a lancé ce lundi le site internet du Conseil national de la refondation (CNR), dont le coup d'envoi a eu lieu le 8 septembre, afin d'associer les citoyens aux travaux de cet organe politique. Dans une allocution diffusée sur ses réseaux sociaux, il a appelé les Français à imaginer des "projet de changements", des "idées très concrètes", et à en "faire part sur "conseil-refondation.fr".

"Rendez-vous dès maintenant, participez-y", a insisté le chef de l'Etat. Objectif : "Partout sur le territoire où les gens sont volontaires, pouvoir se saisir des questions clés qu'ils se posent".

Lancement du CNR sur la santé et l'éducation

En parallèle, le président de la République a annoncé le lancement de "deux immenses chantiers nationaux". L'un sur l'école, l'autre sur la santé. Le CNR sur l'éducation débutera par une formation, lundi, de représentants des académies au ministère de l'Education. Puis le ministre Pap Ndiaye visitera des écoles en Eure-et-Loir et en Martinique.

Emmanuel Macron souhaite mettre autour de la table "les enseignants, les directeurs d'établissement, les parents, les élèves, les élus" afin de bien cibler les difficultés" et "construire une feuille de route".

"Dès le début de l'année prochaine, il y aura des réponses concrètes et des choses qui changeront", a prévenu le chef de l'Etat, citant comme exemples "une salle qui sera ouverte à tel endroit", "à tel autre, un poste d'enseignant qui sera créé, du temps qui sera libéré pour un enseignant".

Le CNR sur la santé aura lieu dans la Sarthe "dès octobre". Emmanuel Macron souhaite appliquer la "même démarche" que pour celui de l'éducation. "La réponse est au plus près du terrain", a estimé le chef de l'Etat. Selon lui, "il n'y a pas une réponse, il y en a des milliers", en fonction des territoires.

"Aidez-moi à transformer le pays"

"Bassin de vie par bassin de vie on va permettre aux hospitaliers d'aller avec les libéraux, les associations de praticiens, les Samu [...] toutes celles et ceux qui font notre santé de se mettre autour d'une table et de faire [...] un constat partagé de la situation", a détaillé Emmanuel Macron.

"Aidez-moi à transformer le pays, aidons-nous de manière intelligente à trouver les bonnes solutions ", a déclaré Emmanuel Macron à l'adresse des Français au moment de conclure son allocution.

Jusqu'ici le Conseil national de la refondation n'a eu guère de succès, celui-ci étant boycotté par les oppositions qui y voient notamment une façon de contourner le Parlement.

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - L’édito de Matthieu Croissandeau : Conseil de la refondation, ceux qui disent oui