Emmanuel Macron interpellé, périphérique bloqué, barbecue improvisé... Les agriculteurs manifestent à nouveau à Paris

Guillemette Jeannot

"On est inquiets pour notre avenir", lâchent à l'unisson Cyril, 26 ans, Raphaël, 25 ans et Armand, 34 ans. Ces trois agriculteurs céréaliers en Ile-de-France ont répondu à l'appel des deux plus importants syndicats, la FNSEA et les Jeunes agriculteurs, à manifester leur "ras-le-bol" mercredi 27 novembre à Paris. Franceinfo est monté à bord d'un des tracteurs en partance pour le périphérique parisien.

"Macron, réponds !"

Une trentaine de gyrophares orange tournoient dans la nuit. Il est à peine 6 heures du matin à la coopérative d'Auvernaux, dans l'Essonne, quand une quarantaine d'agriculteurs s'affairent à coller des banderoles sur les tracteurs.

Une centaine de tracteurs, en provenance de l'Essonne, de la Seine-et-Marne et de la Marne, ont prévu de se rejoindre sur l'autoroute A6 en direction de Paris.

Nicolas Galpin, 43 ans, agriculteur depuis dix-huit ans, notamment dans la betterave, et dirigeant de section pour la FNSEA Ile-de-France, fait un dernier point avant de partir. Le convoi doit rouler sur les deux voies de gauche afin de laisser (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi