Emmanuel Macron giflé, il réagit sur BFMTV : "Il faut relativiser... mais ne rien banaliser"

·1 min de lecture

En ce jeudi 10 juin ensoleillé, l'humeur était au beau fixe pour Emmanuel Macron. Le président de la République, fan de football (et supporter invétéré de l'Olympique de Marseille), était en déplacement à Clairefontaine, le "village" des Bleus depuis 28 ans, pour sa visite devenue traditionnelle avant le début de chaque compétition internationale majeure. Cette fois-ci, c'était pour encourager l'Equipe de France à la veille de l'Euro qui débutera ce vendredi 11 juin. À l'occasion, il a accordé un entretien exclusif en direct à la chaîne BFMTV. Il y a répondu aux questions des présentateurs de l'émission Top of the foot, Mohamed Bouhafsi et Jean-Louis Tourre. Si le chef de l'Etat a bien sûr commenté sa présence en lien avec le début de la compétition sportive européenne, s'exprimant sur des sujets comme ses messages aux Bleus, le retour de Karim Benzema en Equipe de France ou la polémique autour de l'hymne de Youssoupha, le président de la République n'a pas échappé à une question sur la gifle qu'il a reçue il y a deux jours à peine.

S'il avait déjà réagi avec humour puis assez brièvement à cet événement, le président de la République a cette fois-ci répondu plus longuement sur BFMTV. "D'abord je ne veux pas interférer dans le travail de la justice. Je pense que par rapport à ce qu'il s'est passé, il faut être très simple. D'abord il faut relativiser et ne rien banaliser. Quand je dis relativiser, c'est pas grave de recevoir une gifle quand on va vers une foule pour saluer. Il y (...)

Lire la suite sur le site de Télé-Loisirs

"J'étais rempli de dégoût" : Damien Tarel explique les motivations de sa gifle à Emmanuel Macron
"Ça promet..." Un proche d'Emmanuel Macron très inquiet à l'approche de l'élection présidentielle de 2022
Emmanuel Macron giflé : "Au bout de six mois de mandat, Emmanuel Macron avait reçu plus de menaces de mort que François Hollande en cinq ans"
Emmanuel Macron giflé : pour un ami de l'agresseur, "beaucoup de Français à sa place auraient voulu faire pareil"
"Rien ne m'arrêtera" : après avoir été giflé, Emmanuel Macron réagit et appelle à "relativiser cet incident"

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles