Emmanuel Macron giflé : Pascal Praud et Gilles-William Goldnadel réagissent à la condamnation de l’agresseur du président (VIDEO)

·1 min de lecture

Ce jeudi 10 juin, l’avocat et essayiste franco-israélien Gilles-William Goldnadel était l’un des invités de Pascal Praud, dans son émission L’Heure des pros 2, diffusée sur CNews. Il s’est exprimé au sujet de la condamnation du gifleur du président de la République. En effet, le même jour, Damien Tarel, qui s’en est pris à Emmanuel Macron lors d’un déplacement de ce dernier dans la Drôme, a été condamné à 18 mois de prison, dont quatre mois ferme. Une peine qui a été assortie d’un mandat de dépôt. L’homme a été jugé en comparution immédiate. Une peine que Gilles-William Goldnadel a qualifiée de "sévère".

"Ce qui est quand même exceptionnel, c’est que ce type-là n’a pas le droit à l’appel, puisque de toute manière, on lui fout un mandat de dépôt. S’il fait appel, ça sera dans six mois. Donc, on le prive d’un droit d’appel... Je trouve que c’est sévère", a réagi l’avocat franco-israélien, sur CNews, ce jeudi. "Cet aspect-là est exceptionnel et sévère", a-t-il renchéri peu après, avant d’asséner : "Je suis content qu’il dorme en prison". Pascal Praud a profité de cette remarque pour donner, à son tour, son point de vue. "Pourquoi il est en comparution immédiate ? Pour qu’il ne soit pas dehors aujourd’hui. C’est tout", a jugé l’ancien journaliste de Téléfoot. "Il fallait – symboliquement – qu’il passe par la case prison. Le reste, c’est du baratin. Alors, qu’il y reste un mois, deux mois ou quatre mois..."

Un point de vue en partie partagé par l’essayiste, qui s’est dit "satisfait (...)

Lire la suite sur le site de Télé-Loisirs

Mohamed Cheikh (Top Chef 2021) déjà de retour en tournage pour une émission de M6 ?
Jean-Pierre Pernaut : "Je ne savais pas quelle serait ma réaction en regardant depuis chez moi le JT de Marie-Sophie Lacarrau..."
Les Z’amours : Bruno guillon recadre un candidat très goujat et pas (du tout) tendre avec sa femme (VIDEO)
Francis Lalanne dément l'agression des journalistes de Quotidien, l'avocate de l'émission contre-attaque
Caroline Ithurbide revient sur sa difficile séparation avec le père de ses enfants : "J’ai enchaîné coaches, psys, voyants..."