Emmanuel Macron giflé: qui sont les deux personnes interpellées?

·1 min de lecture
Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Deux personnes ont été interpellées à Tain l’Hermitage et placées en garde à vue. L'un des deux hommes est suspecté d'avoir giflé le chef de l'Etat, l'autre d'avoir filmé la scène.

Deux individus, suspectés d'avoir giflé Emmanuel Macron et filmé la scène lors d'un déplacement présidentiel ce mardi à Tain, dans la Drôme, ont été interpellés par les gendarmes du Peloton de Surveillance et d'Intervention de la Gendarmerie (PSIG) de Valence. Ils sont actuellement en garde à vue pour "violence volontaire sur personne depositaire de l'autorité publique", des faits passibles de 3 ans de prison et 45.000 euros d'amende. 

Âgés de 28 ans

Les deux suspects sont âgés de 28 ans et originaires de la Drôme. Ils sont inconnus des services de police, selon les informations de BFMTV recueillies auprès d'une source proche de l'enquête. L'un d'eux, celui qui est suspecté d'avoir commis l'acte, est notamment fan d'arts martiaux et de l'univers médiéval. 

"À ce stade des gardes à vue, leurs motivations ne sont pas connues", a indiqué à l'AFP Alex Perrin, procureur de la République à Valence.

L'agresseur a en effet crié "Montjoie Saint-Denis, à bas la Macronie", un cri de guerre des Capétiens pour le Royaume de France au XIIe siècle. Cette locution est depuis devenue un signe de ralliement de l’extrême droite.  

Article original publié sur BFMTV.com

Ce contenu peut également vous intéresser :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles