Emmanuel Macron giflé : son agresseur est sorti de prison et n’a « aucun regret »

·1 min de lecture

Il assume pleinement ce qui s’est passé. Le 8 juin dernier, Damien Tarel faisait la une de l’actualité après avoir giflé Emmanuel Macron lors de l’un de ses déplacements dans la Drôme. Condamné à 18 mois de prison dont 4 mois ferme, le Français de 28 ans a finalement été libéré ce samedi 11 septembre du centre pénitentiaire de Valence, à 7 heures du matin, soit deux heures avant celle prévue à l’origine. Et malgré son temps passé derrière les barreaux, Damien Tarel a affirmé avec aplomb au micro de BFM TV : « Je n’ai aucun regret ».

Damien Tarel, qui avait justifié son acte en jugeant qu’Emmanuel Macron était « la déchéance de notre pays », a été accueilli par sa famille et ses amis à sa sortie de prison. L’homme de 28 ans a évoqué à BFM TV leur aide précieuse. « J’ai eu beaucoup de lettres de soutien […] Je pense que si j’ai pu tenir c’est grâce à tous les soutiens qui m’ont envoyé notamment des livres, des choses comme ça », a déclaré Damien Tarel, qui précise qu’il pourrait bien être présent à la manifestation organisée à Valence contre le passe sanitaire.

Lors de son audience, Damien Tarel avait assuré que son geste, survenu lors d’un bain de foule auquel a participé le président, n’avait pas été prémédité et qu’il était de l’ordre de la pulsion. « Quand il s’est dirigé vers moi, ça m’a surpris. Quand j’ai vu son regard sympathique et menteur, et qu’il voulait faire de moi un électeur, ça a provoqué du dégoût », avait expliqué le Français de 28 ans. De son côté, Emmanuel Macron (...)

Lire la suite sur le site de GALA

Mort de Lucette Michaux-Chevry : qui était cette ancienne ministre si proche de Jacques Chirac ?
Meghan Markle : ce surnom qui lui a été donné durant ses années d'actrice
PHOTOS - Jennifer Lopez et Ben Affleck, amoureux et glamour, électrisent la Mostra de Venise
Albert et Charlene de Monaco : un spécialiste du langage corporel décrypte leurs retrouvailles...
Anne Roumanoff : cette coquetterie qu'elle s'est permise pendant le confinement

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles