Emmanuel Macron fustigé : "On a raté le TGV, on prend la micheline"

·1 min de lecture

Depuis ce lundi 12 avril, la vaccination contre le Covid-19 est ouverte à tous les Français de plus de 55 ans. Le ministre de la Santé Olivier Véran l’a annoncé fièrement dans le JDD ce dimanche 11 avril. Après avoir pris du retard, l’exécutif veut désormais avoir un coup d’avance sur la campagne vaccinale. Si ce démarrage compliqué a été très critiqué, Emmanuel Macron veut accélérer et que ça se voit. Le seuil des 10 millions de premières doses injectées initialement prévu pour la mi-avril a été franchi le jeudi 8 avril, avec une semaine d’avance. Le lendemain, plus 500 000 personnes étaient vaccinées en France en une seule journée, un record. « Nous avons franchi un cap », s’est félicité Emmanuel Macron ce vendredi 9 avril en marge de sa visite de l’usine pharmaceutique Delpharm, à Saint-Rémy-sur-Avre (Eure-et-Loir), qui met en flacon des doses du vaccin Pfizer BioNTech. D’ici fin 2021, elle devrait produire une centaine de millions de doses. L’horizon semble donc s’éclaircir un peu, mais de nombreuses critiques subsistent. « Ce n’est pas si glorieux. On a raté le TGV, alors on prend la micheline », ironise dans Le Monde le député Les Républicains d’Eure-et-Loir Olivier Marleix.

« Si le président se félicite que la France fasse du flaconnage, c’est vraiment qu’il n’a plus rien à offrir », tance aussi dans le journal François Ruffin de La France insoumise. Le député de la Somme, qui a rappelé ce samedi 10 avril dans On est en direct sur France 2 sa « sympathie » pour Jean-Luc (...)

Lire la suite sur le site de GALA

Meghan Markle : ce membre de la famille royale qui pactise avec son ennemi juré
Macaulay Culkin est papa pour la première fois
Estelle Dossin (Mariés au Premier Regard) : découvrez la psy de l'émission
VIDÉO - Luc Ferry incrimine le comportement des jeunes : « ils n’en ont rien à cirer »
Barbara Schulz : qui est Romain Hatchuel, le père de ses enfants ?