Emmanuel Macron "file des clopes" et Edouard Philippe "des claques" : cette savoureuse comparaison

Édouard Philippe continue de s’envoler dans les sondages. Dans le dernier sondage Ifop pour Paris Match, le Premier ministre recueille 57% de bonnes opinions. Dans le détail, c’est 69% chez Les Républicains. Mais, pourquoi un tel plébiscite trois ans après avoir déçu une partie des Républicains en acceptant de devenir le Premier ministre d’Emmanuel Macron ? C’est sa façon de gérer la crise avec fermeté qui pourrait être à l’origine de ce retour en grâce. « Avec Macron, ils font ‘good cop’ et ‘bad cop’ (NDLR : gentil et méchant « flics »). Le président file des clopes, l'autre file des claques. À droite, on aime bien celui qui file des claques… », a analysé avec humour dans Le Parisien du vendredi 15 mai le sénateur LR Pierre Charon, proche de Nicolas Sarkozy, avant de préciser : « Édouard Philippe parle notre langue, on n'a pas besoin d'interprète. »

« Il a gardé un accent de notre langue mais sa grammaire est profondément différente », rétorque Bruno Retailleau dans le quotidien. Le président du groupe des sénateurs LR estime que malgré « une différence de tempérament », « il partage le même fond idéologique libéral-individualiste que lui ». Pour le député LR Philippe Gosselin aussi la « cicatrice Philippe n'est pas totalement refermée » et « gratte encore », mais il se montre plus tendre que le sénateur. « Les circonstances révèlent les hommes. Et ce n'est pas trahir mon camp que de dire que, globalement, Edouard Philippe n'a pas failli à la tâche dans la crise sanitaire. (…)

Retrouvez cet article sur GALA

Melania Trump, rebelle, plante une séance photo au côté de Donald Trump
Olivier Véran : cette "bataille de quadras" qui se profile avec Laurent Wauquiez
Tom Leeb : comment il a (mal) vécu l'annulation de l'Eurovision
Gabriela Sabatini a 50 ans : que devient l'ex-icône glamour du tennis ?
Meghan Markle, inspirante : "Elle me donnait l'impression que je pouvais changer le monde"