Emmanuel Macron Facts : les internautes se moquent de l’ego du président

·1 min de lecture

Emmanuel Macron serait-il plus intelligent que les scientifiques qu’il consulte dans cette crise sanitaire ? C’est ce que semblent penser certains proche du président, comme le rapporte un incroyable article du Monde. Le journal y explique que le chef de l’Etat « consulte toutes les études, dès qu’elles sont publiées » : « Au point que, parfois, le président peut en évoquer une que les experts en face de lui n’ont même pas lue ». De quoi faire une forte impression auprès de ses ministres. « Le président a acquis une vraie expertise sur les sujets sanitaires. Ce n'est pas un sujet inaccessible pour une intelligence comme la sienne et au regard du temps important qu'il y consacre depuis plusieurs mois », a ainsi indiqué Jean-Michel Blanquer. « Un jour il pourra briguer l’agrégation d’immunologie », a ajouté Richard Ferrand. Des propos qui ont à la fois consterné et fait hurler de rire les détracteurs du président de la République. « On a déjà le nom du Nobel 2021 », s’est notamment amusé le Parti communiste français sur Twitter. Les internautes, estomaqués par l’article du Monde, s’en sont donnés à cœur joie.

On a connu, au milieu des années 2000, la mode des « Chuck Norris Facts » : se moquant de la puissance supposée du célèbre acteur américain, les internautes avaient été nombreux à écrire des aphorismes absurdes à son sujet. « Google est le seul endroit où l’on peut taper Chuck Norris », par exemple. Le concept avait été rapporté en France il y a une dizaine d’années avec les (...)

Lire la suite sur le site de Voici

PHOTOS Shy'm maman : la chanteuse pose avec son « amour », ses fans ravis de son bonheur
PHOTO Alizée : cette incroyable ressemblance de sa fille Annily avec une star américaine
PHOTOS Amel Bent : ses filles se prennent déjà pour des coachs à The Voice
Kendall Jenner : après les menaces de mort d'un déséquilibré, un forcené est sorti nu de sa piscine
Meghan et Harry : les conséquences du Megxit sont-elles pires qu'une abdication ?