Emmanuel Macron face à "cet énorme fléau" : le président prêt à agir

·1 min de lecture

Avec son entreprise Shauna Events, Magali Berdah s'est fait une place de choix dans le milieu digital et des réseaux sociaux en accompagnant des personnalités parmi lesquelles Nabilla Benattia ou Jazz Correia. Femme d'affaires aux multiples facettes, elle s'est lancée pendant la campagne électorale dans l'interview de personnalités politiques. Elle a déjà interrogé Eric Zemmour et Jean-Luc Mélenchon, des vidéos dévoilées sur sa chaîne YouTube. "Je suis bienveillante, je ne suis pas là pour les juger et les condamner mais pour apprendre et comprendre", avait-elle précisé à Libération. Pour clore son aventure à la veille du second tour, elle a eu le privilège d'interroger le président sortant Emmanuel Macron, une rencontre en toute simplicité et sincérité.

L'influente Magali Berdah a choisi plusieurs angles pour son entretien avec Emmanuel Macron, président de la République en exercice qui se présente pour un nouveau mandat, avec comme adversaire la candidate du Rassemblement national Marine Le Pen : le vote des jeunes qui ont penché lors du premier tour pour l'extrême droite, Jean-Luc Mélenchon ou les abstentionnistes. Le dirigeant a pu prendre le temps de développer son avis sur les choix de la jeune génération : la dangerosité de l'extrême droite qui exclut et avec qui "il n'y a pas de comparaison possible". Par ailleurs, il comprend la colère contre les injustices sociales et la lutte pour l'écologie, tout comme il a...

Lire la suite


À lire aussi

Thomas Dutronc : Cet énorme secret qu'il a bien fait de cacher à ses parents
"2022 n'a rien à voir avec 2017" : Brigitte Macron face à la nouvelle campagne de son mari président...
Guerre en Ukraine : Une interprète fond en larmes face aux mots du président Zelensky

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles