Emmanuel Macron félicite la Première ministre britannique Liz Truss dans leur premier échange

Interrogée il y a trois semaines sur Emmanuel Macron, "ami ou ennemi", la cheffe du gouvernement britannique Truss avait alors refusé de répondre.

Des condoléances après le décès de la reine Elizabeth II, félicitations pour sa nomination et le "souhait de coopérer étroitement": Emmanuel Macron s'est entretenu samedi pour la première fois avec la nouvelle Première ministre britannique conservatrice Liz Truss, a indiqué l'Elysée.

Le président français, qui sera présent aux obsèques de la reine le 19 septembre à Londres, "a de nouveau présenté ses condoléances à l'ensemble du peuple britannique suite au décès de la reine Elizabeth II. Il a dit au nom des Français leur tristesse, qui se joint à celle de leurs voisins britanniques", souligne la présidence.

Durant cet entretien, Emmanuel Macron a "félicité la Première ministre pour sa désignation. Les deux dirigeants ont rappelé les liens denses et historiques qui unissent la France et le Royaume-Uni, et leur volonté de les renforcer encore davantage", poursuit l'Elysée.

"Ils ont dit leur souhait de coopérer étroitement face aux défis communs, à commencer par le soutien à l'Ukraine et les réponses aux conséquences du conflit sur l'insécurité alimentaire et les prix de l'énergie", conclut le communiqué.

Un message repris en partie dans des tweets par Emmanuel Macron en français et en anglais. Avant l'entrée en fonction de Liz Truss, les deux dirigeants avaient tenu des propos plus distants.

La France et le Royaume-Uni, "ami ou ennemi?"

Interrogée il y a trois semaines sur Emmanuel Macron, "ami ou ennemi", lors d'une réunion électorale du parti conservateur, la cheffe du gouvernement britannique Truss avait alors refusé de répondre. "Le jury est toujours en train de délibérer", avait répondu celle qui était alors la cheffe de la diplomatie britannique.

Emmanuel Macron avait répondu le lendemain en affirmant que le Royaume-Uni était "une nation amie, forte et alliée, quels que soient ses dirigeants, et parfois malgré et au-delà de ses dirigeants ou des petites erreurs qu'ils peuvent faire dans des propos d'estrade".

"Ce n'est jamais bon de trop perdre ses repères dans la vie. Si on me posait la question (...), quelle que soit la personne qui est considérée pour le leadership à venir en Grande-Bretagne, je ne m'interroge pas une seule seconde. Le Royaume-Uni est ami de la France", avait insisté Emmanuel Macron.

Lundi, Emmanuel Macron avait assuré que la France était "à disposition pour pouvoir travailler entre alliés et amis" avec Liz Truss.

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - Élection de Liz Truss : Emmanuel Macron souhaite la "bienvenue" à la nouvelle Première ministre du Royaume-Uni