Emmanuel Macron "emmerdé" : cette question qui l’a mis dans l’embarras

·1 min de lecture

Alors que la crise sanitaire continue de faire des ravages (près de 13 000 cas recensés ce 20 décembre), d'autres sujets pourraient agiter la classe politique, comme le changement du scrutin des législatives de juin 2022. Au sein de la majorité, la question d'une réforme sur le sujet semble désormais clairement posée sur la table. Vu comme une forme de réponse au malaise démocratique actuel, le changement des règles de la proportionnelle pourrait intervenir plus vite que prévu, comme l'analyse L'Opinion, dans son édition du 21 décembre.

Car, selon la loi du 2 décembre 2019, il est interdit de modifier le droit électoral un an avant un scrutin. Pourtant, l'agenda des parlementaires pourrait jouer contre un vote de la réforme, tant il s'annonce chargé d'ici à 2022. Comme le racontent nos confrères, Emmanuel Macron semble également en retrait sur la question. Lors d'un déjeuner organisé le 15 décembre dernier, Jean-Christophe Lagarde, le président du groupe UDI et indépendants à l'Assemblée nationale, l'a trouvé "emmerdé" (selon les dires du parlementaire) après lui avoir posé une question sur la réforme.

Le député de la Seine-Saint-Denis lui a en effet demandé : "Votre majorité ne bruisse que de la proportionnelle. Votre ministre de l’Intérieur semble travailler sur le sujet. Envisagez-vous un tel changement ? Y a-t-il un calendrier ?". "Cela dépendra des aléas de la Covid et du temps politique qu’il nous reste. Après mai, il ne sera plus possible de le faire", lui a répondu le (...)

Lire la suite sur le site de GALA

Muriel Robin : pourquoi elle n'a jamais eu d'enfant
Emmanuel Macron "crevé" : "Il a un Covid carabiné"
Brigitte Macron séparée d'Emmanuel Macron : ce geste romantique en son absence
Jane Fonda, 83 ans, a tiré un trait sur le sexe : "J'ai eu ma dose"
Miss France 2021 : Miss Alsace, chouchoute du public ? "Ça a été très serré"