Emmanuel Macron double les effectifs de défense aux frontières françaises

·2 min de lecture

Emmanuel Macron a annoncé, jeudi, un doublement des forces de l'ordre qui contrôlent les frontières de la France, - passant de 2 400 à 4 800 policiers et gendarmes - pour lutter contre la menace terroriste, les trafics et l'immigration illégale.

Emmanuel Macron renforce le contrôle aux frontières. Le chef de l’État a annoncé, jeudi 5 novembre, un doublement des effectifs des forces de l'ordre françaises aux frontières, qui passeront à 4 800 hommes et femmes, pour lutter contre l'immigration clandestine et la "menace terroriste".

"Nous devons intensifier notre lutte contre l'immigration clandestine et les réseaux de trafiquants qui, de plus en plus sont liés au terrorisme", a déclaré le chef de l'État lors d'un déplacement au Perthus, dans les Pyrénées-Orientales, à la frontière franco-espagnole.

Révision de Shengen

"Nous avons donc ainsi décidé de doubler les forces qui seront déployées aux frontières, dans le cadre de ce contrôle, ce qui veut dire que nous passerons de 2 400 à 4 800 policiers gendarmes, militaires et CRS, qui seront mobilisés pour lutter contre l'immigration clandestine", a-t-il poursuivi, plaidant en outre pour une réforme en profondeur de l'espace Schengen.

"Je suis favorable, et je porterai en ce sens les premières propositions au Conseil (européen) de décembre, à ce que nous refondions en profondeur Schengen pour en repenser l'organisation, pour intensifier notre protection commune avec une véritable police aux frontières extérieures."

"Les attentats que la France a connus, que l'Autriche a connu il y a quelques jours à Vienne, nous montrent que le risque terroriste est partout, que les réseaux sont mondialisés, que les terroristes s'organisent aujourd'hui de manière mondiale à travers Internet et les réseaux sociaux, mais également en envoyant des agents au travers des frontières", a-t-il ajouté.

Avec Reuters