Emmanuel Macron doit annoncer la suppression de l’ENA

Par LePoint.fr
·1 min de lecture
Emmanuel Macron devrait annoncer ce jeudi la suppression de l'Ecole nationale d'administration (ENA), dans le cadre d'une réforme de grande ampleur de la haute fonction publique française.
Emmanuel Macron devrait annoncer ce jeudi la suppression de l'Ecole nationale d'administration (ENA), dans le cadre d'une réforme de grande ampleur de la haute fonction publique française.

C'est un véritable tournant que s'apprête à vivre la haute fonction publique française. D'après les informations d'Europe 1, Emmanuel Macron devrait annoncer, ce jeudi 8 avril lors de la « conférence des manageurs de l'État », la suppression de l'ENA, l'École nationale d'administration, qui forme aujourd'hui l'élite de l'administration française. En plus de cette annonce hautement symbolique, une promesse datant de la crise des Gilets jaunes, le chef de l'État va faire savoir qu'elle sera remplacée par une nouvelle école, dans le cadre d'une réforme de grande ampleur de la haute fonction publique.

À LIRE AUSSIBaisser de 10 % le salaire des hauts fonctionnaires, quelle bonne idée !

Une nouvelle logique autour d'un tronc commun

Emmanuel Macron tient à diversifier la formation en souhaitant ouvrir les grands corps de l'État, comme la Cour des comptes ou l'Inspection des finances, à de nouveaux candidats. Avec le remplacement de l'ENA, créée en 1945 par Charles de Gaulle et basée à Strasbourg, le président de la République désire que la nouvelle formation des hauts fonctionnaires comporte un tronc commun axé sur la laïcité, l'écologie, la pauvreté, mais aussi les discours scientifiques. Une manière de confronter la future élite de l'administration avec les réalités du terrain.

Si cette réforme était adoptée avant la fin du quinquennat, après avoir été débattue au Parlement, Europe 1 indique que les hauts fonctionnaires seraient à l'avenir évalués de manière systém [...] Lire la suite