Emmanuel Macron déplore le refus de l'Iran de conclure un accord sur son programme nucléaire

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
© XOSE BOUZAS / HANS LUCAS / HANS LUCAS VIA AFP
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Le président Emmanuel Macron a déploré mardi que Téhéran continue de "refuser" de conclure l'accord sur la table concernant le programme nucléaire iranien et a promis de poursuivre "tous les efforts" pour ramener ce pays "à la raison". Israël, ennemi de Téhéran, craint de voir l'Iran se doter de l'arme atomique.

L'Iran refuse toujours de conclure un accord pour encadrer son programme nucléaire. Une situation que regrette le président français Emmanuel Macron qui a promis de poursuivre "tous les efforts" pour ramener ce pays "à la raison". "L'Iran refuse toujours de saisir l'opportunité qui lui est offerte de conclure un bon accord comme l'ont montré les derniers pourparlers avec les Américains à Doha", a-t-il déclaré en recevant le nouveau Premier ministre israélien Yaïr Lapid à l'Elysée.

"Mais sur ce sujet comme sur d'autres, nous allons poursuivre, en étroite coordination avec nos partenaires, tous les efforts pour tenter de ramener l'Iran à la raison", a ajouté Emmanuel Macron, insistant sur la volonté des Européens de "faire aboutir dans les plus brefs délais" les négociations avec Téhéran.

"Aucun progrès"

Les pourparlers indirects menés fin juin à Doha entre les Etats-Unis et l'Iran, par l'intermédiaire de l'Union européenne, pour tenter de débloquer les négociations de Vienne n'ont permis "aucun progrès" selon Washington. Les discussions en Autriche ouvertes en avril 2021 sont destinées à réintégrer les Etats-Unis à l'accord sur le nucléaire iranien conclu en 2015 (JCPOA) et à ramener l'Iran au respect intégral de ses engagements dictés par ce pacte. L'Etat hébreu tente de son côté de convaincre les puissances occidentales de ne pas renouveler l'accord encadrant le programme nucléaire iranien en échange de la levée de sanctions sur Téhéran.

>> LIRE AUSSI - Washington...

Lire la suite sur Europe 1

VIDÉO - Menaces d'offensive turque en Syrie : l'Iran joue les intermédiaires

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles