Emmanuel Macron dénonce les rumeurs autour de son épouse Brigitte

Présent place Vendôme à Paris ce vendredi 8 mars aux côtés du ministre de la Justice, Éric Dupond-Moretti, pour sceller le droit à l’IVG dans la Constitution, Emmanuel Macron a profité de l’occasion pour s'exprimer à propos de rumeurs persistantes sur son épouse. Depuis plusieurs années, de multiples internautes sur les réseaux sociaux la suspectent d’être une femme transgenre et la surnomment Jean-Michel Trogneux, en référence à son nom de naissance.

« Il y a quand même des fadas »

« La pire des choses, ce sont les fausses informations et les scénarios montés, avec des gens qui finissent par y croire et qui vous bousculent, y compris dans votre intimité », a déclaré le président de la République face aux journalistes, après avoir été questionné par un journaliste de TF1 sur ses pires souvenirs machistes dans le monde politique.

Ces fausses informations évoquent même un lien entre Brigitte Macron et la pédocriminalité. « Il y a quand même des fadas », s’est ému son mari. Deux femmes seront d’ailleurs jugées en diffamation le 6 mars 2025 à Paris pour avoir diffusé des rumeurs transphobes sur l’épouse du chef de l’État, d’après l’AFP.

Emmanuel Macron a appelé à un renforcement de « l’ordre public numérique » sur les réseaux sociaux, un lieu qu’il juge « sans règles ». Le président de la République estime que « contre ce machisme, il faut utiliser le droit, la justice ». À l'occasion de la journée internationale des droits des femmes, il a tenu à indiquer que « le combat ...


Lire la suite sur LeJDD