Emmanuel Macron décore l'ultime rescapé du massacre d'Oradour

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
© Ludovic MARIN / POOL / AFP
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Emmanuel Macron  a décoré mardi de l'Ordre national du mérite Robert Hébras, 96 ans, le dernier rescapé du massacre de 643 habitants d'Oradour-sur-Glane (Haute-Vienne) par les nazis en 1944, en mettant en garde contre "l'oubli de l'Histoire".

"Vous êtes un symbole de liberté"

"Vous êtes l'ultime témoin de cette tragédie qui faillit n'en laisser aucun", a déclaré le chef de l'Etat au cours d'une brève cérémonie dans une salle communale d'Oradour-sur-Glane en présence de Robert Hébras, de proches, d'habitants et de responsables d'associations, à l'occasion de la seconde journée de sa tournée dans le monde rural.

"Vous êtes un symbole de liberté, de dignité et de fraternité", a-t-il ajouté, en saluant "le travail de mémoire inlassable" qu'a fait celui qui a témoigné pendant des décennies du massacre du 10 juin 1944.

"Notre mémoire nationale ne s'éteindra pas car sans cesse nous rallumerons la flamme", a assuré Emmanuel Macron. Car "ceux qui font courir le risque de l'oubli nous engage sur un seul chemin, celui qui nous ferait prendre le risque de répéter cette histoire", a-t-il averti, sans citer de noms, à deux mois et demi de la présidentielle.

Le 10 juin 1944, quatre jours après le Débarquement, 643 habitants d'Oradour, près de Limoges, avaient été massacrés par la division SS Das Reich qui rejoignait le front de Normandie dans une marche sanglante. Robert Hébras, garagiste de 19 ans, avait été l'un des six rescapés de la tuerie après avoir été mitraillé et laissé pour mort da...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles