Emmanuel Macron creuse l'écart face à Valérie Pécresse, selon un sondage

·2 min de lecture

Emmanuel Macron creuse l'écart au premier tour de la présidentielle avec 26% d'intentions de vote (+3 points) face à Valérie Pécresse à 17% (-3 points), elle-même talonnée par Marine Le Pen à 16%.

Emmanuel Macron creuse l'écart au premier tour de la présidentielle avec 26% d'intentions de vote (+3 points) face à Valérie Pécresse à 17% (-3 points), elle-même talonnée par Marine Le Pen à 16%, tandis que Jean-Luc Mélenchon se hisse à 11% (+3 points), selon un sondage Elabe publié mardi. Après sa désignation comme candidate des Républicains, Mme Pécresse avait atteint 20% dans la précédente étude du 7 décembre, et était donnée gagnante au second tour face au président sortant. Cette fois le vainqueur au second tour est dans la marge d'erreur, avec Emmanuel Macron donné à 51% (+3 points) et Valérie Pécresse à 49% (-3 points).

Dans cette enquête, réalisée pour BFMTV/L'Express, le candidat d'extrême droite Eric Zemmour est donné à 13% (-1 point). Il est devancé de trois points par sa concurrente Marine Le Pen à 16% (+1 point). Le souverainiste Nicolas Dupont-Aignan reste à 2%. La candidate du Rassemblement national a le soutien de 62% (+3) de ses électeurs de 2017. Eric Zemmour obtient la préférence de 25% d'entre eux (-5) et de 18% des anciens électeurs de François Fillon (+1).

54% des électeurs "tout à fait certains d'aller voter"

Le candidat des Insoumis Jean-Luc Mélenchon, à 11%, "semble profiter de la période d’incertitude provoquée par l’appel à la primaire" d'Anne Hidalgo qu'il a rejeté et "l'éventuelle candidature de Christiane Taubira", selon Elabe. Il parvient à reconstituer une partie de son socle électoral de 2017: 50% de ses électeurs de 2017 revoteraient à nouveau pour lui, en hausse de 10 points en 2 semaines. En revanche, ses réserves de voix hors de sa base sont minces, ajoute l'institut. L'écologiste Yannick Jadot perd 2 points, à 5%. La socialiste Anne Hidalgo reste à 3%, et Arnaud Montebourg à(...)


Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles