Emmanuel Macron le couteau entre les dents : « Il n’aura aucun mal à tuer »

·1 min de lecture

Sans le dire explicitement, Emmanuel Macron a déjà débuté sa campagne électorale afin d'espérer sa réélection en 2022. Pour mettre toutes les chances de son côté, le chef de l'État veut projeter le pays dans l'avenir, comme il le confiait dans une interview pour détailler son plan de déconfinement publié dans la presse quotidienne régionale : "Nous avons une nouvelle décennie française à bâtir." L'homme politique se projette nettement au-delà de son quinquennat.

Dans le Figaro Magazine, disponible ce vendredi 30 avril, plusieurs membres du gouvernement ont détaillé les ambitions du président de la République. Déterminé pour mettre le cap sur le second mandat, "Emmanuel Macron n'aura aucun mal à tuer," ni à dessiner les contours d'une future coalition. Et si ses adversaires l'attaquent, la consigne est simple : riposter. À l'Élysée, les conseillers ont les yeux rivés sur les sondages, alors qu'en parallèle, le président a décidé de consacrer sa dernière année de mandat aux promesses faites lors de son élection en 2017, "quoi qu'il en coûte." Le ton est donné.

Pour réussir là où ses prédécesseurs ont échoué, Emmanuel Macron va tenter d'élargir sa majorité, notamment à droite. Et tout le monde est conscient du poids du soutien de Nicolas Sarkozy, même le principal intéressé : "Emmanuel Macron ? J’ai la clé de son échec ou de son succès." L'ancien chef d'État compte bien tirer profit de la situation en négociant à prix d'or son éventuel soutien, car "il pense que le problème de Macron (...)

Lire la suite sur le site de GALA

Le saviez-vous ? Thierry Marx et sa compagne vivent sur une péniche
Brigitte Macron pas une "potiche" : ce cliché que la Première dame a brisé
Nicolas Sarkozy joue au poker avec Emmanuel Macron : cette stratégie sournoise
Elizabeth II n'oublie pas le prince Philip : cette image poignante
Le saviez-vous ? Gwendoline Hamon a été en couple avec le fils de Claude François