Emmanuel Macron : ce coup dur porté envers le Professeur Jean-François Delfraissy

·1 min de lecture

C'est un désaveu qui a semble-t-il du mal à passer. Depuis le mois de janvier, et malgré la propagation du virus qui a continué, Jean-François Delfraissy a pris la décision de s'éloigner des médias. "Son coeur de métier n'est pas d'aller sur les plateaux commenter les affaires", a expliqué l'Élysée pour expliquer ce choix, selon des propos rapportés par L'Opinion ce lundi 5 avril. Mais en réalité, cette mise en retrait du président du Conseil Scientifique est intervenue après un coup dur porté par Emmanuel Macron. Au début de l'année 2021, l'immunologue de formation a martelé qu'un troisième confinement était nécessaire pour lutter contre le variant anglais qui a fait son apparition sur le territoire. Dans le même temps, le chef de l'État a, lui, préféré gagner du temps avant d'avoir recours à cette hypothèse, précisant qu'il ne voulait "pas être le président du 3e confinement." Un discours à contre-courant des recommandations du scientifique, qui a été difficile à digérer pour l'intéressé.

"C'est un grand médecin et un grand scientifique qui n'avait jusqu'alors jamais été confronté à des remises en question", a fait savoir un ami de longue date de Jean-François Delfraissy. Ce dernier, qui a été victime d'une défiance au sommet de l'État, n'a en effet pas caché sa surprise de voir le gouvernement, et plus précisément le président, remettre en doute ses préconisations : "Il est surpris que son avis soit contesté." Car il n'y a pas qu'Emmanuel Macron qui a été à l'encontre des propos (...)

Lire la suite sur le site de GALA

« Le seul raciste dans la famille royale c’est Harry » : Piers Morgan ne se calme pas
Pas de « bamboche » pour Emmanuel Macron : l’heure n’est pas à la fête d’anniversaire
VIDÉO - "Ils l'ont mis KO d'entrée" : le calvaire de Bernard Tapie raconté par son fils Stéphane Tapie
VIDÉO - "Lamentable, scandaleux" : Michel Sarran ulcéré d'être le dindon de la farce
Le saviez-vous ? Alexandra de Hanovre faisait partie de l'ordre de succession à Elizabeth II... mais ce n'est plus le cas