Emmanuel Macron : ses confidences surprenantes sur la fin du couvre-feu

·1 min de lecture

Cela fait maintenant plus d’un an que la pandémie mondiale du nouveau coronavirus oblige les gouvernements du monde entier à prendre des mesures drastiques afin de protéger les citoyens et citoyennes. La plus emblématique d’entre elles, le confinement, a déjà été testée par deux fois dans l’Hexagone. Mais alors que la Covid-19 continue de circuler à travers le territoire et que la campagne de vaccination est menacée par l’apparition de nouveaux variants, le gouvernement se pose la question de confiner pour la troisième fois l’ensemble de la population… Une décision lourde de conséquences, alors que plusieurs corps professionnels souffrent grandement de l’arrêt de leur activité et que de nombreuses catégories de la population, à commencer par les étudiants, ont depuis longtemps rejoint le point de rupture. Afin d’éviter d’en arriver à pareille extrémité, le gouvernement a souhaité mettre en place un second couvre-feu le 16 janvier dernier. À partir de 18 heures, les citoyens et citoyennes de l’Hexagone ont pour obligation de rentrer chez eux. Et tandis que les beaux jours reviennent progressivement, les forces de police veillent scrupuleusement à sa bonne application

Le choix de l’horaire a été abondamment critiqué, d’aucuns arguant qu’il était particulièrement tôt pour les personnes travaillant toute la journée. Ce lundi 1er mars, Emmanuel Macron était en déplacement dans la ville de Stains, en Seine-Saint-Denis, afin d’annoncer de nouvelles mesures en faveur de l'emploi de la (...)

Lire la suite sur le site de Voici

Nicolas Sarkozy condamné à de la prison ferme, il va faire appel
Francis Cabrel : son retour attendu aux Enfoirés annulé à cause du coronavirus
Maddy Burciaga partage un cliché de ses vacances de rêve en amoureux, les internautes pas convaincus
Ludivine Aubourg : la nouvelle animatrice d’Incroyables transformations se confie sur son burn-out
VIDEO Yves Rénier révèle pourquoi sa femme l'a "copieusement engueulé" à cause du vaccin contre la Covid-19