Emmanuel Macron célébrera le bicentenaire de la mort de Napoléon

Source AFP
·1 min de lecture
Emmanuel Macron, qui a célébré de nombreux événements mémoriels depuis le début de son quinquennat, n'avait jusqu'à présent pas fait état publiquement de ses intentions sur le bicentenaire.
Emmanuel Macron, qui a célébré de nombreux événements mémoriels depuis le début de son quinquennat, n'avait jusqu'à présent pas fait état publiquement de ses intentions sur le bicentenaire.

« Évidemment, il y aura une commémoration par le président de la République. » Emmanuel Macron va célébrer le bicentenaire de la mort, le 5 mai, de Napoléon, car l'Empereur est « une figure majeure de notre histoire », a indiqué, mercredi 10 mars 2021, le porte-parole du gouvernement. « Évidemment, il y aura une commémoration par le président de la République », a déclaré Gabriel Attal, à l'issue du conseil des ministres, en indiquant que ses modalités seraient annoncées « plus tard par l'Élysée ». Napoléon, décédé le 5 mai 1821 sur l'île de Sainte-Hélène, « est une figure majeure de notre histoire », qu'il faut regarder « les yeux grands ouverts » et « en face, y compris dans ses moments qui ont pu être plus difficiles » et « sur des choix qui apparaissent aujourd'hui contestables », selon le porte-parole.

Emmanuel Macron, qui a célébré de nombreux événements mémoriels depuis le début de son quinquennat, n'a jusqu'à présent pas fait état publiquement de ses intentions sur le bicentenaire. L'opportunité de célébrer cet anniversaire fait l'objet d'un débat, Napoléon étant à la fois l'un des personnages préférés des Français et une figure controversée pour son action durant la quinzaine d'années où il a exercé le pouvoir, entre 1799 et 1815. Ainsi, la ministre chargée de l'Égalité entre les femmes et les hommes, Élisabeth Moreno, l'a critiqué dimanche, au Grand Jury RTL-Le Figaro-LCI, comme étant « l'un des plus grands misogynes » et pour avoir « rétabli l'e [...] Lire la suite