Emmanuel Macron : combien a coûté « son » dîner avec les autres dirigeants du G7 ?

Le samedi 24 aout au soir, pour l'ouverture du G7, Emmanuel Macron et son épouse Brigitte Macron (récemment insultée par le camp du président brésilien Jair Bolsonaro) accueillaient à Biarritz les dirigeants des sept pays parmi les plus puissants de la planète. Pour épater le Premier ministre britannique Boris Johnson, le président américain Donald Trump, l'italien Giuseppe Conte, le président du Conseil européen Donald Tusk, l’Allemande Angela Merkel, le Canadien Justin Trudeau et le Premier ministre japonais Shinzō Abe, le chef de l’État a choisi de les accueillir au phare de Biarritz. Un lieu qui a fait sensation, a relaté un témoin de la scène au Parisien : « Il y [avait] un petit embouteillage » devant la splendeur de la vue. Effet réussi.

Mais l’emplacement de ce dîner n’était pas évident à choisir, tout comme le plat qui a été servi aux dirigeants. Tout ceci était réfléchi... Depuis un an ! Malheureusement pour le staff du président, les plans ont été changés à la dernière minute… Le Parisien révèle que c’était l’Arena, un restaurant élégant sur le bord de mer, qui était pressenti pour accueillir les sept dirigeants. Mais quatre jours seulement avant l'ouverture du G7, changement de programme : grâce à son emplacement reclus, le phare est choisi comme lieu définitif, et il a fallu tout déménager à la dernière minute. Une grande pergola est installée, et une dizaine de chefs et de cuistots sont mandatés pour préparer le menu : une piperade contemporaine en entrée, un marmitako

Retrouvez cet article sur GALA

Le chef qui a cuisiné pour Emmanuel Macron et Donald Trump dévoile les coulisses du dîner du G7
Brigitte Macron : pourquoi elle a failli annuler son mariage avec Emmanuel Macron
Brigitte Macron, un “modèle” pour les autres premières dames : comment elle a imposé son style
Pourquoi Emmanuel Macron a subitement arrêté les familiarités avec Donald Trump
Brigitte Macron : cette délicate attention qu’elle a eue pour les Premières dames à l’occasion du G7