Emmanuel Macron chez JP Morgan pour marquer le retour d'activités financières en France

·2 min de lecture

 Emmanuel Macron a visité mardi les nouveaux locaux à Paris de la banque américaine JP Morgan pour se féliciter du retour d'activités financières en France, grâce au Brexit et, selon la banque, à un climat plus favorable aux affaires. 

Le président de la République Emmanuel Macron a visité mardi les nouveaux locaux à Paris de la banque américaine JP Morgan pour se féliciter du retour d'activités financières en France, grâce au Brexit et, selon la banque, à un climat plus favorable aux affaires. Le chef de l'Etat a visité la nouvelle salle de marché de la banque, où se font des transactions de centaines de milliards d'euros sur les dettes française et européenne.

JP Morgan a décidé de rapatrier de Londres plusieurs centaines de traders, car depuis le Brexit certaines opérations ne peuvent plus se faire depuis Londres. La banque américaine va ainsi faire passer ses effectifs parisiens de 265 pré-Brexit à 700 fin 2021 puis 800 fin 2022, ont précisé ses dirigeants. La City de Londres reste son centre principal dans la région avec 19.000 emplois. Globalement, 3.000 nouveaux emplois vont être créés dans la finance en France d'ici la fin 2021 par rapport à la situation pré-Brexit.

"M. le Président, cher Emmanuel, je vous ai rencontré quand vous étiez ministre de l'Economie, vous m'avez demandé s'il serait possible de transférer une partie de nos activités de marché en France dans le cadre du Brexit. Ma réponse fut cinglante: mission impossible avec un président pour qui la finance est le premier ennemi", lui a déclaré le président de JP Morgan France, Kyril Courboin. Il faisait référence aux propos de l'ancien président François Hollande, qui avait qualifié la finance "d'ennemie" lors d'un discours pendant la campagne présidentielle de 2012.

"Vous mettez votre argent ici, c'est la meilleure preuve d'amour" de la France

Mais, a-t-il poursuivi, un nouveau président est arrivé, "ce jeune banquier plein de passion qui voulait changer la France" et dont le(...)


Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles