«Emmanuel Macron est un candidat extrémiste», fustige Jordan Bardella

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

À une semaine du second tour de l'élection présidentielle , Jordan Bardella est venu défendre le projet de la candidate du Rassemblement national sur le plateau d'Europe 1 et de CNews. Face à l'attaque d'Emmanuel Macron lors de son meeting à Marseille samedi, qui pointait "le danger de l'extrême droite qui porte des coups aux libertés", le député européen s'est montré tranchant.

Un quinquennat marqué par des tensions

"On croirait la description de son propre quinquennat", attaque-t-il. Selon lui, il y a "une forme de dérive autoritaire" dans la gestion de la crise du Covid-19 mais il reproche aussi "la brutalité à l'égard du peuple français, brutalité avec laquelle il a géré cette crise des Gilets Jaunes en commettant des violences contre la population". "C'est entièrement de sa responsabilité."

>> Retrouvez le Grand Rendez-vous tous les dimanches de 10h à 11h sur Europe 1 ainsi qu’en podcast et en replay ici

Pour le président par intérim du RN, le bilan du quinquennat d'Emmanuel Macron est marqué par des tensions et un besoin de concorde dans le pays. "Je pense qu'Emmanuel Macron est un candidat autoritaire, extrémiste, qui a fait beaucoup de mal à notre pays", fustige-t-il, évoquant des "injures" envers le peuple français. Selon lui, Marine Le Pen serait à même de rassembler les électeurs, "de respecter et d'aimer les Français", qualifiant la candidate RN de "présidente du cœur".

...
Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles