Emmanuel Macron au Rwanda : « Je viens reconnaître nos responsabilités »

·1 min de lecture
À Kigali, les mots du président français Emmanuel Macron étaient très attendus.
À Kigali, les mots du président français Emmanuel Macron étaient très attendus.

Ceux qui réclament des excuses devront encore attendre. En visite hautement symbolique au Rwanda ce jeudi 27 mai, Emmanuel Macron s'en est tenu dans un ton sombre et solennel à la position traditionnelle de la France sur le génocide de 1994, reconnaissant des « responsabilités », mais refusant toute repentance.

Quels que soient les mots, le président Macron a été toutefois plus loin que ses prédécesseurs, en particulier Nicolas Sarkozy, le seul président à s'être rendu à Kigali depuis le génocide de 1994. Ce dernier avait alors reconnu de « graves erreurs » et « une forme d'aveuglement » des autorités françaises ayant eu des conséquences « absolument dramatiques ». Ces propos n'avaient pas réussi à normaliser les relations entre Paris et Kigali, qui ont connu depuis d'intenses périodes de tension.

À LIRE AUSSIEmmanuel Macron au Rwanda : les enjeux d'une visite historique

Macron convoque l'Histoire

« Seul celui qui a traversé la nuit peut la raconter. » Le chef de l'État français a choisi d'emblée de convoquer l'Histoire dans ce discours très attendu au Mémorial du génocide à Kigali, où les horreurs du drame vécu par le Rwanda il y a 27 ans sont toujours visibles. Implanté sur la colline de Gisozi, d'où l'on aperçoit les tours du Kigali moderne, le sobre bâtiment blanc est le principal des quelque 200 lieux de souvenir qui entretiennent la mémoire de la période la plus sombre du petit pays de l'Afrique des Grands Lacs. Après s'être recueilli, le président franç [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles