Emmanuel Macron attendu en Gironde, les feux ralentissent

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Eric Tschaen/Pool/ABACAPRESS.COM Résolution :
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Le chef de l'Etat est attendu mercredi en Gironde, frappée depuis plus d'une semaine par deux gigantesques incendies.

Emmanuel Macron est attendu mercredi en Gironde, frappée depuis plus d'une semaine par deux gigantesques incendies qui ont "très peu progressé" dans la nuit de mardi à mercredi mais ne sont toujours pas fixés. Le président de la République est attendu vers 15H15 à la Teste-de-Buch, sur le bassin d'Arcachon, puis vers 18H00 à Langon, au poste de commandement du feu de Landiras, à 40 km au sud de Bordeaux, "aux côtés des sapeurs-pompiers, des personnels de la sécurité civile, des forces de l'ordre, des élus et de l'ensemble des personnes mobilisées", selon l'Elysée.

Profitant de cette visite, Jean-Luc Gleyze et Xavier Fortinon, respectivement présidents PS des départements de Gironde et des Landes, ont réclamé "une flotte (aérienne) plus conséquente, et une répartition territoriale adaptée", dans une lettre ouverte à Emmanuel Macron. "Un dispositif avancé dans le sud-ouest permettrait de protéger le massif forestier de résineux le plus important d’Europe", estiment les deux présidents qui demandent également de revoir le financement des services de secours "qui n'a pas évolué depuis 20 ans".

Lire aussi : Un été en enfer. De la Gironde en Provence, la France s'embrase

Les deux incendies qui brûlent en Gironde depuis le 12 juillet ont "très peu progressé", détruisant selon un dernier bilan mercredi, 20.600 hectares de forêt. Le feu de Landiras a ravagé 13.600 hectares de forêt et celui de la Teste-de-Buch 7.000. Avec 300 hectares détruits ces dernières heures, "le bilan est plutôt positif, la situation s'est améliorée pendant la nuit mais les deux feux ne sont toujours pas fixés", a indiqué à la presse le lieutenant-colonel Arnaud Mendousse, un porte-parole des pompiers de Gironde.

Durant la nuit, aucune nouvelle(...)


Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles