Emmanuel Macron assume son week-end de Noël (et pas d'anniversaire) à Chambord

AFP
Emmanuel Macron assume son week-end de Noël à Chambord.

POLITIQUE - Emmanuel Macron a critiqué dimanche les "esprits chagrins" qui ont vu un symbole monarchique dans son week-end près du château Chambord où il a célébré, non pas son 40e anniversaire mais un "Noël avant l'heure" en famille. "Il ne faut pas tomber dans cet espèce esprit chagrin qu'ont beaucoup qui voudraient voir toujours des symboles", a déclaré le président de la République à l'AFP et RTL, au cours d'un entretien devant le château de Chambord.

Dans la matinée, Jean-Luc Mélenchon s'est dit "content" qu'Emmanuel Macron "soit allé à Chambord parce que ça donne de lui une image monarchique qui me semble correspondre à l'idée qu'il se fait de lui-même."

Le chef de l'Etat a au contraire estimé que le château de Chambord avait, au-delà de la royauté française, "une vraie histoire républicaine": "C'est une histoire de nature où on réconcilie l'attachement à la nature et à la biodiversité et la tradition de la chasse", a-t-il dit. "Moi, les polémiques, c'est pas la première, elles ne m'intéressent pas beaucoup."

"J'ai fait comme beaucoup de familles françaises qui ont à gérer les belles-familles (...) On a fêté Noël avant l'heure et j'avais choisi de le faire un peu à l'écart de Paris", a ajouté le président dont l'entourage avait laissé entendre qu'il célébrait son 40e anniversaire qui arrivera jeudi.

"J'aurais pu profiter des lieux de la République"

Emmanuel Macron est arrivé vendredi soir avec une quinzaine de membres de sa famille, qui ont séjourné dans un gîte du village de Chambord. Plusieurs sources évoquent la location pour le samedi soir d'une salle dans le château après une après-midi passée au zoo de Beauval. Le président a décrit "un week-end en famille avec des beaux...

Retrouvez cet article sur le Huffington Post



En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages