Emmanuel Macron : cette annonce à laquelle ses proches ne s'attendaient pas

·1 min de lecture

Confinera, confinera pas ? Jusqu’au 18 mars au soir, les Français ne savaient pas à quoi s’attendre sur la stratégie qu’adopterait Emmanuel Macron pour contrer la crise sanitaire. Et même après l’annonce des nouvelles mesures par Jean Castex, même après que 16 départements soient confinés pendant une durée de quatre semaines, le chef de l’Etat refuse d’utiliser le mot confinement. "Je crois que le mot confinement n'est pas adapté à la stratégie présentée hier", a-t-il d’ailleurs déclaré à des journalistes ce vendredi 19 mars, en marge d'une rencontre à l'Elysée à l'occasion de la Journée de la francophonie. "Ce qu'on veut, c'est freiner le virus sans nous enfermer, ce n'est pas être confiné. C'est vivre avec (le virus), je le dis depuis un an, sans fatalité", a-t-il martelé. Si le mari de Brigitte Macron ne veut pas utiliser ce mot, c’est pourtant ce à quoi ressemble les nouvelles restrictions.

Selon Le Parisien de ce samedi 20 mars "c’est jeudi midi que le président marqué par des échanges avec des réanimateurs, les réticences des familles à accepter les transferts de malades et la dégradation des données sanitaires a arrêté la nouvelle stratégie". "Il fallait donner des gages aux soignants exténués ", plaide en sa faveur un conseiller gouvernemental. Le quotidien qui a mené l’enquête l’affirme : "Au somme de l’état on fait enfin remarquer que le conseil scientifique anticipait dans ses modélisations du 29 janvier un niveau de contamination en mars, après une période de confinement (...)

Lire la suite sur le site de Voici

« Elle a fait l’inacceptable » : pourquoi Sylvie Ortega Munos en veut terriblement à Loana
PHOTO Laeticia Hallyday répond à la déclaration enflammée de Jalil Lespert
Juliette Binoche : sa réponse à ceux qui l'accusent de complotisme
Koh-Lanta, les armes secrètes : Arnaud, sosie d’un célèbre chanteur ? Cette comparaison improbable des internautes !
INTERVIEW Koh-Lanta, Les armes secrètes - Marie éliminée après un duel : « C’est très dur à digérer »