Emmanuel Macron : un ancien professeur dévoile son drôle de surnom à l'école

·1 min de lecture

Ce n'est un secret pour personne, Emmanuel Macron était très brillant à l'école et ce dès son plus jeune âge. C'est ce que confirme Hervé Algalarrondo dans son livre Deux jeunesses françaises où il fait un parallèle entre le chef de l'Etat et l'écrivain Edouard Louis. Comme le rapporte Femme actuelle, pour les besoins de son oeuvre, le journaliste est allé à la rencontre d'anciens professeurs du président pour recueillir des petites anecdotes surprenantes. Si l'auteur révèle que le mari de Brigitte Macron a eu un "très léger décalage dans l’apprentissage de la lecture", il s'est très vite rattrapé ! Dans le livre, on apprend ainsi qu'il a "excellé durant toute sa scolarité picarde", surtout grâce à "une préceptrice particulière en permanence à disposition". Et cette dernière n'était autre que sa grand-mère adorée, Manette.

Hervé Algalarrondo a ainsi rencontré un ancien professeur d'école primaire, Alain Brard, qui ne tarit pas d'éloges sur celui qui allait diriger le pays. "Alain Brard aimait poser des colles aux élèves, qui devaient trouver les réponses chez eux : 'En revenant, il les avait toutes, toujours. Il disait, j’ai fait ça avec ma grand-mère. Le bain de culture, c’était elle'", peut-on lire, comme le rapporte Femme actuelle. Le professeur avait même un petit surnom tout trouvé pour Emmanuel Macron : "ma petite encyclopédie". "Il lisait beaucoup, apportait des livres en classe, tout l’intéressait. Sa culture était nettement supérieure à la moyenne. En Français, il était (...)

Lire la suite sur le site de Voici

The Vivi (The Voice 2021) : un avocat dénonce le « licenciement abusif » du candidat
Karine Ferri : son amour des animaux lui fait prendre une grande décision
VIDEO TPMP : Jean-Michel Maire absent depuis de longs mois, il révèle enfin la raison
Kim Kardashian et ses soeurs Khloe et Kourtney célèbrent avec émotion l'anniversaire de leur père disparu
Loana hospitalisée : visée par de graves accusations de la part d'anciens Lofteurs, Sylvie Ortega Munos réagit