Emmanuel Macron adepte de la stratégie du coucou ? Un proche s’agace

·1 min de lecture

Emmanuel Macron cherche-t-il à draguer les partisans de plusieurs partis politiques ? En effet, le président de la République a été attaqué ce vendredi 8 janvier alors qu'il se rendait à Jarnac, en Charente, afin de rendre hommage à François Mitterrand. "Il essaie de capter tous les héritages qui peuvent rapporter gros. Pour plaire à tous ces panels d'électeurs, quand on est 'en même temps', il faut endosser forcément un habit d'Arlequin," expliquait la journaliste politique Catherine Nay sur Europe 1. Des mots qui font bondir l'entourage du mari de Brigitte Macron.

Ce même jour, dans les colonnes du Parisien, un proche d'Emmanuel Macron a répondu à ces insinuations dont le chef de l'Etat est la cible depuis quelques années déjà. "Il n'est pas celui qui puise chez les autres pour faire son propre nid, penser cela, c'est faire fausse route," a indiqué cette personne de son entourage à nos confrères.

Gaspard Gantzer, ancien conseiller en communication de François Hollande, a analysé : "On a du mal à définir qui il est vraiment." Et qu'un membre de l'exécutif ne précise : "Il est assez adaptable. Il a une fascination pour l'ambiguïté." Des déclarations qui se rapprochent donc des propos de Catherine Nay, qui avait également expliqué qu'Emmanuel Macron "adorait faire" un "numéro d'acteur", qu'il prenait "ses intonations au besoin" et appréciait "se mettre dans la peau de l'autre". S'adresser à tous, oui, mais pas dans le but de glaner des voix de tous les côtés.

Lire la suite sur le site de GALA

Le saviez-vous ? Olivier Duhamel était à la Rotonde avec Emmanuel Macron le soir de sa victoire
Delphine Jubillar : heureuse, elle avait rencontré un homme sur internet
Télématin : Julia Livage, alias Julia du web, bientôt maman
Le saviez-vous ? Georges Pernoud est de la famille d’une célèbre auteur
Loin de la chanson, Stone a un nouveau combat