Emmanuel Macron a acté la fermeture de l’ENA, une nouvelle école verra le jour en 2022

Emmanuel Macron l’avait plusieurs fois annoncé, c’est désormais chose faite, jeudi 8 avril. Le chef de l’État a entériné la fermeture de l’École nationale d’administration (ENA), qui sera remplacée en 2022 par une autre école, appelée Institut du service public. Basée à Strasbourg, le concours restera inchangé, mais l’objectif est de recruter des profils plus variés. "Ça va permettre de donner plus de force à ces écoles, d’avoir plus d’attractivité pour les élèves mais aussi de créer plus de justice", détaillait le Président de la République en février 2021. Fin de la rente à vie Les élèves suivront un tronc commun similaire à treize autres écoles publiques, dont l’École Nationale de la Magistrature ou l'École des Hautes Études en Santé Publique. À la sortie, ils rejoindront l’administration décentralisée pendant cinq à six ans, pour apprendre la réalité du terrain. Ensuite, ils pourront se diriger vers les grands corps d’État, comme la Cour des comptes, le Conseil d’État ou l’Inspection des finances. C’est également la fin de la rente à vie, chacun devra désormais démontrer son mérite tout au long de sa carrière.