Emmanuel Macron est à nouveau la cible du gouvernement brésilien

Plus d'une vingtaine de morts, 100 000 personnes sommées d'évacuer leurs habitations, six millions d'hectares de végétation partis en fumée... Alors que le monde entier observe avec horreur la propagation des feus qui ravagent actuellement l'Australie, Jair Bolsonaro, lui, se demande s'il n'y a pas là deux poids, deux mesures. Visiblement rancunier, le président brésilien rappelle avoir été critiqué par Emmanuel Macron en août 2019 suite à sa timide réponse face aux plus de 80.000 feus qui détruisaient alors des milliers de mètres carrés de forêt amazonienne. Jeudi soir, sur Facebook, le président Bolsonaro s'est ainsi interrogé à haute voix: "Macron a dit quelque chose jusqu'ici ? Il a parlé de remettre en question la souveraineté de l'Australie ?".

Au travers de sa déclaration, Bolsonaro faisait écho aux propos prononcés plus tôt dans la journée par son chef de gouvernement Onyx Lorenzoni. Sur Twitter et en français dans le texte, l'homme politique avait écrit: "Le monde regrette les incendies et les morts en Australie. Ici au Brésil on a du mal à comprendre le silence de @EmmanuelMacron. Des réactions différentes quand il s'agit du Brésil... Vraie préoccupation avec l'environnement ou idéologie socialiste...?". Tout comme son président après lui, le chef du gouvernement brésilien faisait ici référence à la passe d'armes qui avait opposé les chefs d'Etats brésilien et français en août et septembre 2019. Emmanuel Macron accusait alors son homologue brésilien d’avoir "menti" sur

Retrouvez cet article sur GALA

Thierry Lhermitte a un point commun avec Brad Pitt : sa maladie rare
Le frère du footballeur Marvin Martin meurt après une interpellation à Paris
Mort d'Ari Behn : les vifs regrets de son ex Märtha Louise de Norvège, qui brise enfin le silence
Anne-Catherine Verwaerde, acheteuse dans Affaire conclue : "c'est une chance extraordinaire"
Édouard Philippe : cet endroit caché à Matignon où il cogne