Emmanuel Macron à Marine Le Pen: «Vous dépendez du pouvoir russe et de monsieur Poutine»

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·2 min de lecture
Ludovic Marin/Pool via REUTERS
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

C'était attendu mais les mots resteront : le président-candidat Emmanuel Macron a attaqué Marine Le Pen sur sa proximité avec le pouvoir russe via le prêt contracté par le Rassemblement national auprès d'une banque proche du Kremlin.

Tout d'abord, sur la question ukrainienne, Emmanuel Macron et Marine Le Pen ont semblé d'accord. La candidate du Rassemblement national a même reconnu être favorable à l'intégralité des sanctions prises contre la Russie, mais aussi au soutien militaire apporté à l'Union européenne et la France à l'Ukraine. Elle a néanmoins exprimé son désaccord «sur le blocage de l’importation du gaz et du pétrole russe, car ça fera énormément de mal au peuple français (et qui) aurait des répercussions cataclysmiques». La candidate du Rassemblement nationale a ensuite expliqué redouter que «la Russie et la Chine soient demain une superpuissance économique, monétaire et même militaire qui serait un danger pour l’Occident, l’Europe et la France». «On est obligé de se projeter à moyen et à long terme», a-t-elle ajouté.

Sondage de la présidentielle : avant le débat, Marine Le Pen perd encore du terrain

C'est après sa tirade prudente qu'Emmanuel Macron a mené la charge. Il a d'abord expliqué qu'elle avait été l'une des premières personnalités politiques à reconnaitre l'annexion de la Crimée par la Russie en 2014. «Vous l'avez fait, car vous dépendez du pouvoir russe et de monsieur Poutine» via un prêt bancaire (de 9,14 millions d'euros Ndlr) auprès de la First Czech-Russian Bank (FCBR). «Vous parlez de votre banquier quand vous parlez de la Russie», a-t-il asséné ensuite. «Vous ne pouvez pas défendre les intérêts de la France sur cette question.»

Depuis sa prison, Alexeï Navalny appelle à voter pour Emmanuel Macron

Après une courte pause, Marine Le Pen a d'abord répliqué qu'elle était une femme libre qui a consacré toute sa vie à défendre la France. Elle a ensuite critiqué les réceptions de Vladimir Poutine par Emmanuel Macron alors(...)


Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles