Emmanuel Macron à Kiev ce jeudi pour la première fois depuis le début de la guerre en Ukraine

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Emmanuel Macron, Olaf Scholz, Mario Draghi dans un train pour Kiev - BFMTV
Emmanuel Macron, Olaf Scholz, Mario Draghi dans un train pour Kiev - BFMTV

Le président de la République se rend en Ukraine ce jeudi et devrait rencontrer son homologue ukrainien Volodymyr Zelensky pour la première fois depuis le début du conflit.

Un train pour Kiev. Le président français Emmanuel Macron est en route pour la capitale ukrainienne ce jeudi, pour la première fois depuis le début d'invasion russe en Ukraine. Sa venue est attendue depuis plusieurs semaines, tant par ses soutiens en France que par Volodymyr Zelensky, le président ukrainien. Après une visite en Roumanie et en Moldavie, Emmanuel Macron arrivera ce matin en Ukraine en train.

"Je pense que nous sommes à un moment où nous avons besoin d'envoyer des signaux politiques clairs, nous Union européenne, à l'égard de l'Ukraine et du peuple ukrainien dans un contexte où il résiste de manière héroïque depuis plusieurs mois", déclarait-il ce mercredi, interrogé sur un éventuel déplacement à Kiev.

Comme le montrent des photos publiés par des médias italiens et allemands, le chancelier allemand Olaf Scholz et le chef du gouvernement italien Mario Draghi sont également à bord de ce train de nuit pour Kiev. Ce déplacement est une première pour les dirigeants des trois principaux pays de l'Union européenne depuis le début de l'invasion russe de l'Ukraine le 24 février.

Premier déplacement en Ukraine depuis le 8 février

Emmanuel Macron s'était déjà rendu à Kiev le 8 février, après une rencontre avec Vladimir Poutine à Moscou, mais n'y était pas retourné depuis.

Interrogé sur le sujet le 15 mars, le président de la République affirmait "ne pas exclure" se rendre à Moscou ou à Kiev au sujet de l'invasion russe en Ukraine, mais jugeait que les "conditions n'étaient pas remplies" pour effectuer ces déplacements "dans les prochains jours". Trois mois après cette déclaration, elles semblent remplies.

Surtout qu'entre Emmanuel Macron et Volodymyr Zelensky, les relations ont parfois été tendues depuis le début du conflit. Le chef de l'Etat avait par exemple refusé d'employer le mot "génocide" à propos des exactions de l'armée russe, et Zelensky l'avait invité à le constater en venant en Ukraine.

"Il est le bienvenu, peu importe quand"

Mais le président de la République a été mis sous pression ces dernières semaines, notamment en France, pour organiser une visite. Et l'Ukraine avait renouvelé son invitation par la voix de son ministre des Affaires étrangères.

"Il est le bienvenu, peu importe quand. Il serait bon que M. Macron vienne pendant la présidence française de l'UE, et le meilleur serait qu'il vienne avec d'autres livraisons d'armes pour l'Ukraine, voici l'aide la plus précieuse que nous pouvons recevoir de la France", déclarait Dmytro Kouleba le 31 mai.

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - Guerre en Ukraine : Les États-Unis annoncent une nouvelle aide militaire d'un milliard de dollars

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles