Emmanuel Cappellin, le climat en bandoulière

·1 min de lecture
À 38 ans, Emmanuel Cappellin, hier chef-opérateur de Yann Arthus-Bertrand, signe là son premier film documentaire.
À 38 ans, Emmanuel Cappellin, hier chef-opérateur de Yann Arthus-Bertrand, signe là son premier film documentaire.

Il joue gros dans cette affaire. Emmanuel Cappellin, auteur d?un (nouveau) documentaire alarmiste sur l?état de l?environnement (Une fois que tu sais), a conscience de prendre des risques avec son film. Il s?y expose. Dans tous les sens du terme. À l?image, il est le fil rouge de ce long reportage réalisé tout autour de la planète pour comprendre les conséquences concrètes du réchauffement climatique? « Ce n?était pas prévu au départ. Je n?avais aucune envie de me mettre en avant. J?aurais préféré rester derrière la caméra, mais comme tous les participants de ce projet se mettaient à nu, je ne me voyais pas rester planqué de l?autre côté de l?objectif », dit-il.

Emmanuel Cappellin s?expose surtout financièrement. En tant que coproducteur, il confie avoir dû hypothéquer sa maison (il vit à Saillans dans la Drôme) pour financer son film. Si ce dernier ne marche pas, l?intéressé ne dissimule pas qu?il sera très fragilisé, économiquement. Mais, selon lui, l?enjeu en vaut la chandelle. « Le pari que je fais, à titre personnel, n?est rien par rapport aux dangers qui nous guettent collectivement si nous n?agissons pas pour sauver la planète », poursuit-il, avec philosophie.

À LIRE AUSSI« À + 4 ou 5 °C, les impacts du changement climatique pourraient devancer notre capacité d?adaptation »

Prise de conscience

Né en France en 1983, dans une famille d?artistes (ses deux parents sont sculpteurs), ayant grandi dans les Yvelines, Emmanuel Cappellin dit avoir pris conscience [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles