Emmanuel et Brigitte Macron ont bien emprunté le bus des dirigeants pour se rendre à l'abbaye de Westminster

Emmanuel et Brigitte Macron arrivant à l'abbaye de Westminster pour les funérailles de la reine Elizabeth II - Marco BERTORELLO
Emmanuel et Brigitte Macron arrivant à l'abbaye de Westminster pour les funérailles de la reine Elizabeth II - Marco BERTORELLO

L'incertitude planait. Emmanuel et Brigitte Macron allaient-ils embarquer dans un bus réservé aux dirigeants de différents pays pour se rendre à l'abbaye de Westminster et assister aux funérailles d'Elizabeth II? Réponse de l'Élysée: le chef de l'État et son épouse ont bien pris ce bus et sont arrivés à 11 heures (heure française) sur les lieux de la cérémonie.

Ils ont ainsi suivi les consignes officielles recommandant d'utiliser cet autocar pour les dirigeants internationaux et de laisser leurs véhicules personnels dans l'ouest londonien. Ces bus ont été proposés pour des raisons d'organisation et de sécurité, et non de sobriété énergétique.

Appel à la sobriété

Une affaire différente donc de celle des vols des dirigeants internationaux. Sur ce sujet, le ministère des Affaires étrangères britannique avait envoyé un document officiel aux dirigeants du monde, les incitant à la sobriété dans leur déplacement pour se rendre aux funérailles de la reine ce lundi 19 septembre.

Une recommandation non respectée par Emmanuel Macron qui a pris un avion de la présidence pour se rendre à Londres, notamment afin de respecter un agenda très chargé ces prochains jours. Son homologue américain, Joe Biden, a quant à lui utilisé ses propres moyens de transport de bout en bout. Il a ainsi traversé l'Atlantique à bord de son avion présidentiel Air Force One avant de se déplacer, une fois à Londres, dans son traditionnel véhicule blindé, surnommé "The Beast".

Article original publié sur BFMTV.com