Emmanuel Alix (L'Équipe) : "Même sans droits de diffusion, L'Équipe était un acteur majeur" de la Coupe du monde 2022

L'hommage de
L'hommage de "L'Équipe du soir" à Pelé - L'Equipe

À l'occasion de la diffusion des audiences de la plateforme "L'Equipe" par l'ACPM, Emmanuel Alix, directeur du pôle numérique du groupe, fait un bilan.

"Un boycott ? Non, dès le premier jour les gens n'ont pas boycotté", sourit Emmanuel Alix, le directeur du pôle numérique du groupe L'Equipe. Moins d'un mois après la fin de la Coupe du monde 2022, le marque fait un bilan de ses audiences numériques, à l'occasion des résultats partagés lundi par l'ACPM. Une étude qui les place en décembre au rang de première plateforme média de France avec 204 millions de visites. Entretien.

Propos recueillis par Tom Kerkour

Puremedias : Quels effets a eu la compétition sur vos audiences ?
Emmanuel Alix : La Coupe du monde a rencontré un grand succès sur notre plateforme, nous sommes très satisfaits. Nous avons réussi la performance de faire légèrement mieux qu'en 2018 malgré la défaite des Bleus en finale. Nous avons atteint des pics de trafic jamais atteint avec plus de 25.000 pages vues par seconde sur certaines soirées. Nous sommes fiers d'être la première plateforme d'information selon l'ACPM en novembre et décembre devant les grands titres de la presse généraliste. Notre objectif est maintenant d'être premier tous les mois de l'année en 2023, nous l'avons été 8 mois sur 12 en 2022 (rires).

Avez-vus battu des records le soir de la finale ?
Le soir de la demi-finale et de la finale n'étaient pas ceux où nous avons fait le plus d'audience, à ce moment-là, les gens étaient plutôt devant la télévision. Mais pendant les premiers matchs,...

Lire la suite


À lire aussi

Audiences radio, les stars des matins : Sonia Devillers cartonne, Julien Courbet en baisse, Philippe Vandel s'enfonce
TF1 : Claire Basini nommée directrice générale adjointe en charge des activités BtoC
Audiences matinales radio : Salamé et Demorand leader en baisse, Fauvelle résiste, Malherbe dévisse