Emma Watson : Seth Rogen raconte la fois où elle a quitté son plateau en plein tournage

·1 min de lecture

Emma Watson n'a pas la réputation d'être une actrice capricieuse qui se conduirait en diva. Mais elle a son caractère ! Et des bruits couraient sur un incident qui aurait eu lieu sur le tournage de This is the end (titre français : C'est la fin) en 2013 : la jeune femme aurait refusé de tourner une scène qu'elle jugeait trop extravagante et quitté le plateau. Une rumeur qui s'est transformée en information puisque Seth Rogen, qui coréalisait le film et jouait également dedans, l'a confirmée lors d'une interview accordée au magazine GQ vendredi 26 mars. Mais il ne garde aucune rancœur ou mauvais souvenir par rapport à cela.

"Je ne regarde pas en arrière en pensant : 'Comment a-t-elle osé faire ça ?' Vous savez, parfois vous lisez une scène, puis elle n'est pas réalisée comme vous le pensiez", a expliqué le cinéaste de 38 ans. Heureusement, Emma Watson a mis de l'eau dans son vin et les réalisateurs aussi. Finalement, la scène en question – où Danny McBride était dépeint en cannibale et Channing Tatum tenu en laisse – a été retravaillée et tout le monde y a trouvé son compte. La star de la saga Harry Potter est revenue le lendemain de ce petit incident et l'équipe s'est dit au revoir sereinement. "Sans rancune", a ajouté Seth Rogen dans GQ. "Je ne pourrais pas être plus heureux de la façon dont le film s'est terminé. Puis elle avait probablement raison."

Seth Rogen a confirmé cette petite rumeur dans le cadre d'une interview donnée pour faire la promo de son nouveau livre, une autobiographie (...)

Lire la suite sur le site de Télé-Loisirs

Programmes TV : voici les films inédits diffusés à la télé du 27 mars au 2 avril sur les chaînes gratuites
L'esprit de famille (Canal+) : le drame personnel qui a inspiré le film au réalisateur
La Princesse de Montpensier (Arte) : le film de Bertrand Tavernier a failli ne jamais voir le jour
La forme de l'eau (Disney+) : comment ont-ils créé la créature ?
Michael J. Fox se confie sur les ravages de la maladie de Parkinson sur sa carrière : "J'avais 29 ans, on m'a dit que je pourrais travailler 10 ans"