Emma Watson prête pour une autre réunion avec le casting de "Harry Potter" dans vingt ans

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Emma Watson, le 13 mai au château de Windsor. - Chris Jackson - AFP
Emma Watson, le 13 mai au château de Windsor. - Chris Jackson - AFP

Emma Watson a adoré tourner Retour à Poudlard, émission rétrospective sur la saga Harry Potter, diffusée en France sur Salto, qui lui a permis de renouer avec ses anciens camarades Daniel Radcliffe et Rupert Grint.

Enchantée par l'expérience, la comédienne a fait savoir à la version britannique de Vogue qu'elle serait "sans aucun doute" partante pour rempiler dans vingt ans. D'autant qu'elle rencontre les plus grandes difficultés à contacter Radcliffe et Grint au quotidien.

"Ils détestent tous les deux WhatsApp et leur téléphone de manière générale", a raconté Emma Watson à la revue. "Comme on essaye de rester éloigné de l'électronique, on a dû mal à se contacter. On n'a pas de discussion de groupe, mais on se parle individuellement."

Une réunion sans J.K. Rowling

Diffusé à l'occasion du vingtième anniversaire de la sortie de Harry Potter à l'école des sorciers, Retour à Poudlard réunissait pour la première fois depuis une décennie Daniel Radcliffe, Emma Watson et Rupert Grint, alias Harry, Hermione et Ron.

L'essentiel des stars de l'époque étaient de retour: Helena Bonham Carter (Bellatrix Lestrange), Robbie Coltrane (Hagrid), Ralph Fiennes (Voldemort) ainsi que Tom Felton (Drago Malefoy), James et Oliver Phelps (Fred et George Weasley) et Evanna Lynch (Luna Lovegood.

J.K. Rowling, la créatrice de l'univers, n'a pas participé à l'événement, mais apparaît à travers une interview de 2019.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles