Emma Watson envisage des poursuites après s'être fait pirater des photos

L'actrice de 26 ans n'exclut pas d'engager des poursuites judiciaires après la diffusion sur internet de dizaines de photos volées. 

Emma Watson, star du nouveau Disney La Belle et la Bête, veut engager des poursuites après la diffusion sur internet de dizaines de photos piratées sur lesquelles on la voit essayer des vêtements.

Ces images, qui remontent à plusieurs années, "ne sont pas dénudées. Des avocats ont été informés" a précisé son porte-parole, Luke Windsor, interrogé. Selon plusieurs médias, ces images ont été diffusées sur le "dark web" - une partie cryptée de l'internet qui n'est accessible qu'à des utilisateurs spécialisés. 

"J'ai été menacée"

Cet incident fait suite à une polémique suscitée ces dernières semaines par une photo publiée par le magazine Vanity Fair où l'actrice de 26 ans dévoile partiellement ses seins. Certains ont estimé que ces images sexy trahissent les prises de positions féministes d'Emma Watson et son engagement d'ambassadrice de l'Onu pour la cause des femmes.

En 2014, après un discours sur l'égalité hommes-femmes, la star de la saga Harry Potter avait reçu la menace - non suivie d'effet - de voir des images d'elle nues diffusées sur internet.

"Je savais que c'était une intox, que de telles images n'existaient pas", a-t-elle assuré l'année suivante. "Dès la minute où j'ai commencé à prendre position et à parler des droits des femmes, j'ai été menacée", avait-elle ajouté.   

D'autres stars engagent des poursuites

Les attaques numériques exposant des...

Lire la suite sur BFMTV.com

A lire aussi

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages