Emily Blunt : ce handicap qui a failli compromettre sa carrière d’actrice

Emily Blunt a tracé son petit bonhomme de chemin dans le monde du septième art. De la peste qui en faisait voir de toutes les couleurs à Anne Hathaway dans Le Diable s’habille en Prada à l’indémodable et géniale Mary Poppins, l’actrice de 36 ans s’est affirmée comme l’une des plus bankables à Hollywood. Et ce n’est pas fini ! La femme du réalisateur John Krasinski sera à l’affiche de pas moins de deux super-productions cette année. Un destin tout tracé à côté duquel la Britanno-Américaine a pourtant failli passer.

Dans une interview pour Marie Claire, la maman d’Hazel et Violet expliquait qu’il était très important pour elle de leur apprendre à s’ouvrir au monde : « Je les encourage à embrasser les différences et à ne pas en avoir peur ». Si cet aspect de l’éducation qu’elle donne à ses filles est primordial, c’est parce que plus jeune, Emiliy Blunt a elle-même souffert du regard des autres à cause d’un handicap : le bégaiement.

Problèmes de diction

L’héroïne de La Fille du train s’est dit extrêmement touchée par les regards inquisiteurs et moqueurs que ses camarades de classe pouvaient avoir à son égard. Une période peu facile pour l'ex de Michael Bublé qui lui a néanmoins permis d’épouser une carrière d’actrice à laquelle elle ne pensait pas. Poussée par ses professeurs, Emily Blunt a pris des cours de théâtre pour soigner sa diction : « J’ai accepté ma différence et je me suis mise à parler de manière très fluide. Je faisais un accent du Nord de l’Angleterre absolument terrible.

Retrouvez cet article sur Voici

VIDEO TPMP : Cyril Hanouna reçoit une étonnante demande d’Alexandre Benalla
Harry sous pression : découvrez la Saint-Valentin parfaite selon Meghan Markle
VIDEO Cyril Hanouna accuse W9 de plagier La Grande Darka et appelle le patron de la chaîne en direct
VIDEO Clique : Gêné, Michaël Youn recadre Alban Ivanov, en roue libre sur le coronavirus
PHOTOS M Pokora et Christina Milian : leur sortie en famille avec leur fils Isaiah