Emilie (Mariés au premier regard) mariée à Frédérick : refus de l'embrasser et première appréhension

·1 min de lecture

Emilie (négociatrice en immobilier de 34 ans) et Frédérick (mandataire immobilier de 40 ans) étaient de retour ce lundi 18 avril, dans Mariés au premier regard 2022. Il était enfin temps de savoir si les candidats compatibles à 84% se sont dit "oui" devant leurs proches.

Emilie et Frédérick ont été séduits au premier regard. Mais avant que le charmant métisse ne donne sa réponse, la maman célibataire a souhaité lui expliquer sa situation personnelle. A savoir qu'elle avait une petite fille âgée de 8 mois qu'elle élevait seule. Touché par cette confidence, le père de famille a quant à lui expliqué qu'il avait une petite fille de 14 ans qui est atteinte du syndrome de West depuis sa naissance. Un handicap qui fait qu'elle ne parle pas, ne marche pas et qu'elle doit vivre dans un institut spécialisé. Cet aveu a provoqué les larmes des proches des deux familles et a donné les larmes aux yeux à Emilie. Elle l'a vite félicité d'avoir toujours été là pour son enfant malgré cette épreuve. Le candidat lui a alors déposé un baiser sur la joue pour la remercier.

Sans surprise, ils se sont mariés ensuite. Pudique, la belle brune a demandé à Frédérick qu'il l'embrasse sur le front par respect pour son papa. "Je pense que si je dois tomber amoureuse de quelqu'un, pour moi ça ne peut être que de lui", a-t-elle confié. Une fois seuls, ils ont fait connaissance très naturellement. Emilie a...

Lire la suite


À lire aussi

Caroline (Mariés au premier regard) refuse de dormir avec Axel : "douche froide" et agacement d'un expert
Charlène (Mariés au premier regard) : La grosse somme qu'elle a refusée pour Les Anges (EXCLU)
Sarah (Mariés au premier regard) : Rencontre avec Rudy et refus de l'épouser

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles