Emilie (Mariés au premier regard 2022) clashe ceux qui l'accusent d'être trop dure avec les hommes : "une femme ce n'est pas un chien"

Emilie et Frédérick se sont dit "oui" dans l'épisode 4 de Mariés au premier regard 2022, dont nous vous avons proposé les meilleurs moments en tweets. Ils ont eu un vrai coup de foudre, mais malheureusement leur relation s'est gâtée à cause d'une grosse dispute, qui ne sera jamais diffusée, lors de leur voyage de noces. Dans l'épisode de la semaine dernière, on a pu voir qu'ils se sont de nouveau clashés par rapport à l'éducation de la petite Lina, la fille de la mariée. Depuis, Emilie reçoit de nombreux messages sur les réseaux sociaux de personnes qui l'accusent d'être trop dure avec Frédérick.

"Moi, je prône le respect de la femme"

Ce vendredi 27 mai 2022, elle leur a répondu en story Instagram. "Je reçois aujourd'hui des commentaires, d'une débilité, d'un niveau...", s'est-elle tout d'abord agacée. "Les gens, s'il vous plaît, avant de juger, attendez de savoir ce qui s'est passé déjà ! Et vous ne me connaissez pas, d'accord, prenez du recul !", a-t-elle ajouté. "Je n'ai pas non plus, s'il vous plaît, certaines femmes, à recevoir de leçons de vous. (...) Ça, je ne vais pas le laisser passer. Si vous Mesdames, vous acceptez qu'on vous parle mal, qu'on vous maltraite, qu'on vous manque de respect. Ça, c'est vous que ça regarde. Mais moi, je ne suis pas du tout de cette pensée-là. C'est vraiment l'inverse. Moi, je prône le respect de la...

Lire la suite


À lire aussi

Caroline (Mariés au premier regard 2022) clashe encore Axel : "Il me faisait beaucoup culpabiliser"
Damien (Mariés au premier regard 2022) : sa soeur Alexia clashe le montage, "j'ai été vraiment scandalisée..."
Sandy (Mariés au premier regard 2022) divorcée d'Alex et en couple avec un autre homme ?

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles