Emilie (Mariés au premier regard 6) virée d'un resto, le propriétaire s'explique enfin

Emilie de Mariés au premier regard 6 était bien en colère quand elle s'est adressée à ses fans sur Instagram. Récemment, l'ex-femme de Frédérick avait fait part d'une de ses mauvaises expériences dans un restaurant de la ville de Cassis. Attablée avec sa maman et sa fille Lina, la jeune femme aurait été virée de l'établissement, le personnel n'ayant pas apprécié que la banquette ait été malencontreusement salie par la famille : "Je lui dis : 'Monsieur, vous n'avez mis qu'une serviette, moi, j'ai fait comme j'ai pu'. Et il me dit : 'Ah, mais c'était à moi de mettre des serviettes sur la banquette ?' Je n'ai jamais entendu cela !", avait-elle déclaré à l'époque.

Emilie avait poursuivi : "Ma fille, je ne fais que ça de courir derrière ! Comment tu tiens un enfant de 18 mois ? Faudra m'expliquer. Faut que je la brime, que je lui mette des tartes ? Ben non, moi, j'élève pas ma fille comme ça." Résultat des courses : Emilie est partie sans payer l'addition.

Dans chaque conflit, chacun a son droit de parole. Contacté par Télé Loisirs, le gérant de l'établissement a donc livré sa version des faits. Et c'est apparemment loin de s'être passé comme Emilie l'a expliqué : "Cette dame s'est installée avec sa maman et son enfant, on a pris la commande, avant d'amener les boissons." La petite fille aurait alors dégusté un fruit. Si le directeur n'a rien contre, c'est la manière dont les choses ont été faites qui ne lui a pas plu :...

Lire la suite


À lire aussi

Jennifer (Mariés au premier regard) : Sa nouvelle aventure vire au cauchemar, révélations peu rassurantes
Jauffrey (Mariés au premier regard) s'explique enfin après la polémique sur son appartement "insalubre"
Alicia (Mariés au premier regard) : Son avis sur le comportement de Carine enfin donné

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles